Wall Street finit sans tendance faute de catalyseurs

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé sans grand changement lundi, voire en très léger repli, les investisseurs ayant eu du mal à trouver des éléments pour pousser le marché après un mouvement haussier de six semaines qui a porté l'indice S&P non loin de niveaux record.

Pour autant, la tendance de fond haussière ne semble pas être remise en cause par cette pause.

"Ca reste un marché qui semble fabuleux mais quand on monte six semaines d'affilée, tout le monde veut prendre une pause la septième semaine même s'il n'y a pas de mauvaises nouvelles", note Eric Kuby (North Star Investment Management).

La journée a été dépourvue de statistiques économiques ou de résultats de sociétés importants et le marché s'est tourné vers la Réserve fédérale.

La vice-présidente Janet Yellen, présentée comme successeur possible du président Ben Bernanke l'an prochain, a dit que la Fed continuait de stimuler énergiquement une reprise économique qui reste molle aux Etats-Unis et qui n'a pu générer de réels progrès sur le front de l'emploi.

Le président Barack Obama présentera mardi son projet de stimulation de l'économie dans son discours sur l'Etat de l'Union. Il devrait présenter des propositions d'investissement dans les infrastructures, l'industrie, les énergies propres et l'éducation.

"Valorisations et amélioration apparente de la situation économique sont vraiment les deux éléments qui ont porté la Bourse. Il faudrait sans doute une correction avant de poursuivre à la hausse et la source pourrait en être des statistiques économiques faibles à l'avenir", commente Tim Ghriskey (Solaris Asset Management) De son côté.

Le Dow Jones perd 21,73 points (0,16%) à 13.971,24 points. Le S&P-500 abandonne 0,92 point (0,06%) à 1.517,01 points. Le Nasdaq Composite cède 1,87 point (0,06%) à 3.192 points. Le S&P est à moins de 4% de son record de 1.576,09 inscrit en octobre 2007.

Le volume a été de l'ordre de 4,812 milliards de titres échangés, alors que la moyenne quotidienne depuis le début de l'année est de 6,48 milliards.

Aux valeurs, Google a perdu 0,38%. Le moteur de recherche a dit que l'ex-directeur général Eric Schmidt vendait à peu près 42% de sa participation, ce qui pourrait lui rapporter dans les 2,5 milliards de dollars.

Apple a au contraire gagné 1,04%. Le New York Times croit savoir que la firme à la pomme fait des recherches en vue de créer un appareil ressemblant à une montre, pouvant fonctionner sur le même système d'exploitation que l'iPhone.

Regeneron Pharmaceuticals a gagné 2,7%. Sanofi a l'intention d'acquérir une partie de ses actions sur le marché et auprès d'actionnaires existants.

Le projet de se retirer de la cote de Dell rencontre à présent une certaine opposition mais l'action a toutefois fini en hausse de 0,51%.

Dell a confirmé vendredi sa décision d'accepter l'offre de rachat d'un consortium mené par son fondateur Michael Dell, opposant ainsi une fin de non recevoir à des actionnaires minoritaires qui en contestent le prix.

Angela Moon et Ryan Vlastelica, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant