Wall Street finit sans orientation

le
2
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Les valeurs américaines ont fini sur une note indécise jeudi, les investisseurs hésitant entre profiter de la baisse récente pour des achats à bon compte et prudence après l'annonce d'une baisse moins forte que prévu des demandes d'indemnisation du chômage.

L'indice Dow Jones a gagné 0,15% ou 19,61 points, à 13.145,82 points. Le Standard & Poor's, plus large, a en revanche cédé 0,16% ou 2,26 points à 1.403,28 points, tandis que le composite du Nasdaq se repliait de 0,31% ou 9,60 points, à 3.095,36 points.

Les inscriptions au chômage aux Etats-Unis sont à leur plus bas niveau depuis quatre ans, mais elles ont moins baissé que prévu la semaine dernière, tandis que le chiffre de la semaine précédente a été revu à la hausse.

Les analystes soulignent que les inscriptions au chômage, après une période d'amélioration, semblent marquer le pas.

"Les chiffres de ce jour sont la preuve qu'on ne va pas avoir la forte reprise qu'on attendait. L'économie est en croissance et le marché du travail va mieux, mais tous les deux sur une base très lente", commente Michael Yoshikami, chez Destination Wealth Management.

Toutefois, le revenu des ménages a progressé à un rythme plus rapide que prévu au quatrième trimestre 2011, selon les chiffres révisés de la croissance économique, ce qui devrait soutenir les dépenses de consommation au premier trimestre 2012.

Le S&P 500 affiche néanmoins une hausse de plus de 11% depuis le début de l'année, l'indice de référence des gérants de fonds étant ainsi bien parti pour signer sa meilleure performance trimestrielle depuis le troisième trimestre 2009.

Aux valeurs, Red Hat a bondi de 19,5% à 61,43 dollars. Le principal distributeur du système d'exploitation Linux a publié mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes des analystes pour le cinquième trimestre consécutif et annoncé 300 millions de dollars de rachats d'actions.

Illumina a gagné plus de 5% à 52,40 dollars après la décision du suisse Roche Holding de relever son offre d'achat sur le spécialiste du séquençage du génome à 51 dollars par action, contre 44,50 dollars jusqu'à présent, la portant à un montant total de 6,7 milliards de dollars au total.

Du côté des baisses, Best Buy a fini en repli de près de 7% à 24,77 dollars. Le distributeur de produits électroniques a fait état d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes et annoncé la fermeture de 50 points de ventes et la suppression de 400 emplois.

Blue Airways a cédé 4,21% à 5 dollars. Lufthansa, actionnaire du groupe, a annoncé l'émission d'une obligation échangeable en 4,67 millions d'actions JetBlue, une décision considérée comme dilutive.

Benoit Van Overstraeten et Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nandfer le jeudi 29 mar 2012 à 23:22

    les seuls repaires valables , l'or les matieres premieres et l'immobilier , ou les pays sous développés d'asie . le reste c'est du poker.

  • nandfer le jeudi 29 mar 2012 à 23:18

    Difficile de s'orienter quand on n'a plus de boussole dans un monde déboussolé ..