Wall Street finit quasi-stable après des chiffres mitigés

le
0

* Croissance du PIB US du T3 revue en hausse en 2e estimation * La confiance du consommateur à son plus bas niveau depuis juin * Tiffany monte après ses résultats, Workday baisse * Le Dow a perdu 0,02%, le S&P-500 0,12%, le Nasdaq a pris 0,07% (Actualisé avec le pétrole) par Ryan Vlastelica NEW YORK, 25 novembre (Reuters) - La Bourse de New York a fini sans grand changement mardi, près de ses niveaux records, après la publication d'indicateurs qui présentent un tableau plutôt mitigé de l'économie américaine. Un indice de confiance du consommateur nettement inférieur aux attentes en novembre a entraîné un courant de prises de profits des investisseurs après le récent rally, en dépit d'une croissance du PIB américain nettement plus forte que prévu. La confiance du consommateur américain est tombée en novembre à son plus bas niveau depuis le mois de juin, reflétant une perte d'optimisme sur les perspectives à court terme pour les entreprises et le marché de l'emploi. ID:nL6N0TF3EQ En revanche, la croissance américaine a été revue à la hausse en deuxième estimation, à +3,9% en rythme annualisé contre +3,5% auparavant, selon les données du département du commerce. Les économistes interrogés par Reuters attendaient un chiffre révisé légèrement à la baisse, à +3,3%. ID:nL6N0TF317 Sur le front immobilier, la hausse des prix a ralenti, avec des perspectives stables ou en légère hausse pour 2015. Les prix des logements individuels ont augmenté de 4,9% sur un an en septembre, selon l'enquête S&P/Case Shiller. ID:nL6N0TA4UT L'indice Dow Jones .DJI a perdu 2,96 points, soit 0,02%, à 17.814,94 points. Le S&P-500 .SPX , plus large, a cédé 2,38 points, soit 0,12%, à 2.067,03. Le Nasdaq Composite .IXIC a avancé de son côté de 3,36 points (+0,07%) à 4.758,25 points. PAUSE APRÈS 5 SEMAINES DE HAUSSE Le marché sort d'un longue série de hausses. Le S&P a terminé en hausse sur 12 des 15 dernières séances et affiche toujours un gain de plus de 13% par rapport à son point bas touché en séance de mi-octobre. Les grands indices marquent finalement une pause après cinq semaines consécutives de hausse. "Les valorisations sont un peu tendues mais étant donné que les facteurs fondamentaux continuent à s'améliorer, les investisseurs trouveront bien le moyen de pousser les cours encore plus haut", estime Bruce McCain, responsable de la stratégie chez Key Private Bank à Cleveland dans l'Ohio. "Je ne vois pas ce qui pourrait venir perturber ce mouvement", dit-il. Les variations de cours pourraient être amplifiées cette semaine par la faiblesse des volumes de transaction prévisible avant le long week-end de Thanksgiving. Les marchés d'actions américains seront fermés jeudi et fermeront tôt vendredi. Sur le plan sectoriel, les valeurs liées à l'énergie ont perdu du terrain dans le sillage des cours du pétrole brut avant une réunion de l'Opep jeudi à Vienne où la question d'une réduction de la production sera débattue. Exxon Mobil XOM.N a perdu près de 1% et Chevron CVX.N 1,22% alors que leur indice sectoriel .SPNY a reculé de 1,6%. Aux valeurs, Tiffany TIF.N a gagné 2,47%, le joaillier ayant confirmé ses prévisions pour l'année malgré des résultats trimestriels légèrement inférieurs aux attentes. ID:nL6N0TF2RH Workday WDAY.N a chuté de 5,54%, le spécialiste des logiciels de ressources humaines basés sur le "cloud" ayant annoncé lundi une perte aggravée au quatrième trimestre, imputable à un creusement de ses coûts. L'action Apple APPL.O a finalement perdu 0,86% à 117,60 dollars, après avoir atteint un pic de 119,75, permettant à la capitalisation du groupe de dépasser brièvement, pour la première fois, le seuil symbolique des 700 milliards de dollars. Sur le marché des changes, le dollar a perdu du terrain face à l'euro après le chiffre décevant de la confiance du consommateur américain et se traite à 1,2474 pour un euro, tandis que les obligations à 10 ans du Trésor US10YT=RR ont gagné du terrain, entraînant le rendement en baisse, à 2,26%. Les cours du pétrole perdent autour de 2%, à leurs plus bas niveaux en près de quatre ans, à l'issue d'une nouvelle séance volatile alors que les discussions entre quatre pays producteurs avant la réunion de l'Opep jeudi à Vienne n'ont donné lieu à aucun accord sur une baisse de la production. ID:nL6N0TF43W (Juliette Rouillon pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant