Wall Street finit peu changée par manque d'incitations

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

Correction de la variation de Cisco.

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la séance de mardi pratiquement inchangée, exception faite du Nasdaq qui affiche un gain, dans des volumes estivaux ténus et en l'absence de facteurs susceptibles d'orienter les investisseurs.

De surcroît, des options sur l'indice S&P-500 arrivent à échéance vendredi. Elles sont regroupées autour du seuil des 1.400 points et il semble que les teneurs de marché maintiennent l'indice à ce niveau jusqu'à la fin de la semaine pour conserver une position neutre dans un marché dépourvu de nouvelles d'Europe ces derniers temps.

Le S&P-500 a lancé un rally début août, atteignant ses pics de début mai, les boursiers pariant que les banques centrales de la planète donneront un nouveau coup de pouce pour faire repartir l'économie mondiale.

Mais le mécanisme s'est enrayé ces derniers temps, l'indice se montrant incapable de bouger de plus de 0,22% dans un sens ou dans l'autre ces cinq dernières séances, dans des volumes qui sont parmi les plus faibles de l'année.

"Nous aurons encore sans doute quelques semaines de volumes bas et de fluctuations étroites", dit Frank Lesh (FuturePath Trading). "Je me demande pourquoi je ne prends pas de vacances vu que les affaires sont inexistantes".

Le Dow Jones perd 7,36 points (0,06%) à 13.164,78. Le S&P-500 gagne 1,6 point (0,11%) à 1.405,53. Le Nasdaq Composite avance de 13,95 points (0,46%) à 3.030,93.

La journée a été riche en indicateurs, donnant un panorama mitigé de la situation économique américaine.

Ainsi, l'activité manufacturière dans l'Etat de New York s'est contractée contre toute attente en août, pour la première fois depuis octobre 2011, plombée par une nouvelle chute des commandes.

Les prix de détail sont restés stables en juillet aux États-Unis pour le deuxième mois consécutif, tandis que la production industrielle a signé en juillet sa plus forte hausse depuis avril, à la faveur d'une nouvelle performance solide du secteur manufacturier. et

Enfin, la confiance des promoteurs immobiliers aux Etats-Unis a progressé de manière inattendue en août, montre l'enquête mensuelle de la National Association of Home Builders (NAHB).

Aux valeurs, Deere a chuté de 6,3%, leader mondial du matériel agricole, a perdu, en réaction à la publication d'un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes.

Staples a dévissé de 14,6%, en raison d'un chiffre d'affaires trimestriel lui aussi inférieur au consensus et d'une prévision d'un C.A. annuel stagnant.

A la distribution, Abercrombie & Fitch a pris 9%, grâce à des résultats qui ont battu le consensus et à un plan de rachat d'actions augmenté, tandis que Target a gagné 1,77%, la chaîne de magasins discount ayant elle aussi publié des résultats supérieurs aux attentes et ayant relevé ses objectifs annuels.

Plusieurs valeurs technologiques ont publié leurs comptes après la clôture. Cisco Systems a publié un chiffre d'affaires et des bénéfices trimestriels qui ont battu le consensus, conséquence de son programme de restructuration.

L'action, qui avait gagné 1,05% en séance, prenait encore 2,4% après la clôture.

Applied Materials a publié un C.A. et un bénéfice trimestriels en baisse. L'action, qui avait fini en hausse de 0,77%, perdait 1,3% après la clôture.

Edward Krudy et Angela Moon, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant