Wall Street finit la semaine sur une note étale

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé sans tendance nette vendredi, des ventes au détail meilleures que prévu et des résultats bancaires décevants s'étant annihilés réciproquement.

Malgré tout, les trois indices ont enregistré leur troisième semaine consécutive de gains.

L'indice Dow Jones a gagné 10,14 points (0,05%) à 18.516,55 points. Le S&P-500, plus large, a cédé 2,01 points (0,09%) à 2.161,74. Le Nasdaq Composite a laissé de son côté 5,53 points (0,11%) à 5.028,53.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a gagné 2%, le S&P-500 1,5% et le Nasdaq Composite 1,5% également.

Les ventes au détail ont augmenté plus que prévu en juin aux Etats-Unis, ce qui renforce l'impression d'une accélération de l'économie américaine au deuxième trimestre.

Mais l'avenir est peut-être plus sombre que ne le dit cette statistique puisque Le moral des ménages américains s'est dégradé en juillet, montre la première estimation des résultats de l'enquête mensuelle de l'université du Michigan.

En outre, les médiocres résultats de Citigroup et de Wells Fargo ont décu les attentes qui étaient nées la veille avec ceux de JPMorgan Chase. Citi a pourtant annoncé un bénéfice trimestriel qui a moins bassé que ne le pensait son directeur général, tandis que Wells Fargo a vu son résultat grevé par l'augmentation de ses provisions sur créances.

Citigroup accuse toutefois une perte très modeste, de 0,27%, tandis que Wells Fargo rétrograde plus fortement, de 2,5%. L'indice sectoriel des financières accuse une perte modeste de 0,17%.

Globalement les dix grands indices sectoriels de l'indice S&P-500 enregistrent pareillement des variations le plus souvent limitées, inférieures en tous les cas à 0,5%, dans un sens ou dans l'autre.

L'attentat de Nice qui a coûté la vie à au moins 84 personnes a pesé sur l'humeur des boursiers en général, à l'instar de ce qui s'est produit sur les Bourses européennes, et sur les valeurs du voyage et du tourisme en particulier.

Priceline, Expedia et TripAdvisor ont subi des reculs de 0,4% à 1,15%, tandis que Delta Air Lines et Continental ont accusé des pertes respectives de 2,4% et 0,9%, mais Southwest a fini stationnaire.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant