Wall Street finit indécise, malgré le pétrole et l'immobilier

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Chuck Mikolajczak

(Reuters) - Wall Street a clôturé sur une note indécise lundi, en dépit d'une statistique montrant une amélioration régulière de la situation du marché immobilier aux Etats-Unis et de cours du pétrole qui refluent sensiblement par rapport à des sommets qui paraissaient quelque peu inquiétants.

Les promesses de ventes de logements anciens ont progressé de 2,0% en janvier, deux fois plus que prévu, a annoncé jeudi l'Association nationale des agents immobiliers (NAR), nouveau signe d'une possible reprise du marché immobilier américain.

L'indice Dow Jones perd 1,44 point (0,01%) à 12.981,51 points. Le S&P-500 gagne 1,85 point (0,14%) à 1.367,59 points. Le Nasdaq Composite prend 2,41 points (0,08%) à 2.966,16 points.

Le S&P enregistre en clôture un plus haut depuis juin 2008. Sa progression est susceptible d'entraîner de nouveaux gains car la barre de résistance de 1.370,58 a été franchie en séance.

L'indice S&P-500 a gagné près de 9% depuis le début de l'année mais est coincé dans une marge de 1.355 à 1.370, les anticipations d'une consolidation de cet indice le disputant à des statistiques qui semblent attester d'une reprise plus affirmée aux USA.

L'indice immobilier PHLX a gagné 1,19%, dopé par la hausse d'Owens Corning, un producteur de matériaux de construction, qui a gagné 3,95%.

"Fondamentalement, les chiffres économiques qui tombent restent bons et la vérité c'est que la Bourse manque de vendeurs, ce n'est pas qu'il y ait tant d'acheteurs que ça; donc, ce n'est pas difficile pour un marché de monter lorsque personne ne vend", avait dit Rick Bensignor (Merlin Securities) en séance.

Sur les 468 entreprises de l'indice S&P-500 qui ont publié leurs comptes, 63% ont battu le consensus.

Aux valeurs, Lowe's, deuxième chaîne mondiale de magasins de bricolage, a publié un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu. L'action prend 0,66%.

L'indice des biotechnologiques a perdu 1,54%. Dans ce segment, Dendreon a chuté de 20,52%. La biotech a dit que la demande était médiocre pour son traitement du cancer de la prostate Provenge et qu'il anticipait une croissance du CA dans le bas d'une fourchette à un chiffre au premier trimestre.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant