Wall Street finit en très légère hausse, attend Janet Yellen

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en très légère hausse lundi, les investisseurs digérant les gains notables des deux dernières séances, tout en attendant la première audition de Janet Yellen par la Chambre des représentants en tant que président de la Réserve fédérale américaine.

L'indice Dow Jones a gagné 0,05%, soit 7,71 points, à 15.801,79. Le S&P-500, plus large, a pris 2,82 points, soit 0,16%, à 1.799,84. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 22,31 points (+0,54%) à 4.148,17.

Entrée officiellement en fonctions il y moins d'une semaine, Janet Yellen, première femme à diriger la banque centrale américaine, sera entendue mardi par la commission des Services financiers de la Chambre.

Ce rendez-vous avec le Congrès, toujours très suivi par les marchés financiers, devrait entre autres lui permettre de souligner les signes d'amélioration de la conjoncture, en dépit des indicateurs parfois décevants publiés ces dernières semaines.

La banque centrale s'est engagée depuis décembre dans un processus de réduction progressive de ses achats d'obligations sur les marchés, achats qui ont constitué ces dernières années le principal outil de sa politique monétaire et, en 2013 le facteur quasi-exclusif de hausse de Wall Street, où le S&P 500 a bondi de près de 30% l'année dernière.

Ce processus de "tapering", qui a déjà ramené les achats mensuels de 85 à 65 milliards de dollars et devrait se poursuivre au fil des mois, est censé accompagner la reprise économique. Mais deux mois de créations d'emploi inférieures aux attentes, des indicateurs décevants sur l'activité industrielle et les turbulences sur les marchés émergents ont alimenté les doutes sur son opportunité.

"Nous espérons que Janet Yellen trouvera le juste équilibre entre la prise en compte de la fragilité de la reprise et la réaffirmation du cap de la Réserve fédérale (en matière de dénouement du programme d'assouplissement quantitatif)", a déclaré Leo Grohowski, chargé des investissements chez BNY Mellon Wealth Management.

Le S&P 500 est encore en baisse de plus de 2,5% depuis le début de l'année mais l'indice de référence des gérants de fonds avait gagné 2,6% sur les séances de jeudi et de vendredi soit sa meilleure performance sur deux jours depuis quatre mois.

"La semaine dernière est venue nous rappeler que 2014 ne sera pas 2013 en termes de retour sur investissement (...) Mais le sentiment des investisseurs est désormais neutre ou négatif, ce qui est un point positif pour les marchés", a poursuivi Leo Grohowski.

Du côté des valeurs, le titre Hasbro a gagné 4,53% à 52,36 dollars après que le numéro deux mondial des jouets s'est montré optimiste pour l'exercice 2014 malgré des résultats du quatrième trimestre 2013, incluant la période des fêtes de fin d'année, inférieurs aux attentes.

Sur environ 69% des entreprises du S&P-500 qui ont présenté leurs comptes avant la clôture de ce lundi, 67,8% ont dépassé les attentes en termes de bénéfice, un chiffre supérieur à celui de 67% enregistré sur les quatre derniers trimestres et plus nettement au ratio de 63% des 20 dernières années.

McDonald's a vu son action baisser de 1,11% à 94,86 dollars malgré une hausse plus marquée que prévu de ses ventes mondiales à périmètre comparable en janvier, la chaîne de restauration rapide ayant vu ses baisser aux Etats-Unis, son principal marché.

Le titre Yelp.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant