Wall Street finit en recul, le S&P dans le vert sur la semaine

le
0
LA CLÔTURE DE WALL STREET
LA CLÔTURE DE WALL STREET

NEW YORK (Reuters) - En l'absence de tout indicateur ou résultat important, Wall Street a fini en petite baisse vendredi au terme d'une séance calme, un recul qui n'a pas empêché les indices Standard & Poor's 500 et Nasdaq d'afficher leur huitième hausse hebdomadaire en neuf semaines.

Le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a clôturé la séance en repli de 0,32% (4,46 points) à 1.369,63 points, mais a pris 0,3% sur cinq jours.

Le Dow Jones a lui terminé en recul de 0,02% (2,73 points) à 12.977,57 points, soit un repli hebdomadaire de 0,05%, tandis que le composite du Nasdaq a perdu 0,43% (12,78 points) sur la séance, à 2.976,19 points, et a gagné 0,4% sur la semaine.

Les investisseurs ont préféré rester prudents alors que les statistiques économiques publiées ces derniers jours esquissent un tableau en demi-teinte pour la croissance américaine.

"Les informations continuent d'être contrastées. Voilà pourquoi le marché se comporte ainsi", juge Ken Polcari, directeur général d'ICAP Equities.

"Les marchés sont en position d'attente et guettent le bon moment. Tout le monde est en train d'essayer de savoir comment les choses vont tourner."

Wall Street garde également un oeil sur les cours du pétrole, qui ont bondi de près de 15% depuis début février et dont l'augmentation pourrait menacer la reprise en rognant sur les dépenses des consommateurs.

Vendredi soir, le brut léger américain a fini en recul de près de 2% sur le Nymex, sous 107 dollars, l'Arabie saoudite ayant apaisé les craintes de perturbations dans ses exportations suscitées par des informations en provenance d'Iran évoquant une explosion sur un oléoduc du royaume.

Aux valeurs, Sara Lee a progressé de 7% après avoir annoncé son intention de scinder d'ici juin sa branche de thé et de café, qui sera basée en Europe, et de verser un dividende exceptionnel.

Yelp, un site internet spécialisé dans la publication d'avis de consommateurs, a bondi de plus de 60% au dessus de son cours d'introduction au premier jour de sa cotation à la Bourse de New-York.

De son côté, Shutterfly a gagné près de 17% après avoir conclu la reprise pour 23,8 millions de dollars de Kodak Gallery, le service de stockage et de tirage photographiques en ligne d'Eastman Kodak.

Chuck Mikolajczak et Edward Krudy, Jean Décotte pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant