Wall Street finit en recul de 0,36% malgré les banques centrales

le
0
Wall Street finit en recul de 0,36% malgré les banques centrales
Wall Street finit en recul de 0,36% malgré les banques centrales

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse jeudi, en dépit des différentes gestes pour l'économie faits par trois banques centrales.

Loin de rassurer les investisseurs qui espéraient pourtant depuis des semaines une réponse au ralentissement de l'économie mondiale, les initiatives simultanées de ces banques centrales -BCE, Banque d'Angleterre, Banque Populaire de Chine- les ont plutôt affolés car ils y voient une confirmation de leurs craintes sur la dégradation de la conjoncture.

"Le principal souci du marché n'a pas changé, c'est la crise de la dette européenne. Je continue de penser que cela reste la principale histoire qui aura le plus grand impact sur les fluctuations du marché", dit Stephen Massoccq (Wedbush Morgan).

L'indice Dow Jones a perdu 47,15 points (0,36%) à 12.896,67 points. Le S&P-500 a cédé 6,44 points (0,47%) à 1.367,58 points. Le Nasdaq Composite finit inchangé (+0,04 point) à 2.976,12 points.

Après un rally de trois jours, le marché se prépare par ailleurs à une statistique de l'emploi, publiée demain vendredi, susceptible de montrer que la crise européenne commence à peser de tout son poids sur l'économie américaine.

Il n'a guère tenu compte de deux statistiques de l'emploi parues ce jeudi et d'un aspect plutôt favorable.

Les embauches dans le secteur privé ont augmenté beaucoup plus que prévu le mois dernier aux Etats-Unis, selon l'enquête mensuelle ADP.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué aux Etats-Unis lors de la semaine au 30 juin, à 374.000 contre 388.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail.

Mais un troisième indicateur s'est révélé beaucoup moins enthousiasmant. La croissance dans le secteur des services aux Etats-Unis a ralenti plus que prévu au mois de juin, ont montré jeudi les résultats de l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) auprès des directeurs d'achats.

Les financières en particulier ont pesé sur la tendance. L'indice S&P sectoriel a reculé de 1,48%, tandis que l'indice KBW des bancaires a cédé lui aussi 1,54%.

La distribution a également joué son rôle. Costco Wholesale, Macy's, Kohl's et Target figurent parmi les chaînes de magasins qui ont publié des ventes décevantes en juin, à surface comparable.

Costco a perdu 0,45% et Target 1,1%.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant