Wall Street finit en rebond avant la Fed, Apple chute

le
0

* Le Dow a gagné 0,57%, le S&P 500 0,61%, le Nasdaq 0,35%

* Baisse inattendue des commandes de biens durables

* Prudence avant la décision de la Fed

* Apple a perdu 7,99% après des ventes d'iPhone décevantes

par Angela Moon

NEW YORK, 28 janvier (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse mardi, profitant d'un courant d'achats à bon compte pour rebondir après trois séances de baisse du S&P 500, mais le recul inattendu des commandes de biens durables aux Etats-Unis et des ventes d'iPhone jugées décevantes ont limité les gains.

La prudence est par ailleurs restée de mise avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui devrait annoncer mercredi une nouvelle diminution de son programme d'assouplissement quantitatif. Les économistes s'attendent à ce qu'elle réduise encore une fois son programme d'achat mensuels d'actifs de 10 milliards de dollars.

"Le marché a subi des pertes substantielles au cours des dernières séances et est mûr pour un rebond", estime Andrew Wilkinson, analyste chez Interactive Brokers LLC à New York.

"Côté négatif, ce rapport (sur les commandes de biens durables) marque un ralentissement de l'économie américaine, un indicateur qui tranche avec les récentes statistiques à l'exception du rapport sur l'emploi qui a été perturbé par la vague de froid", ajoute-t-il.

L'indice Dow Jones .DJI a gagné 90,68 points, soit 0,57%, à 15.928,56. Le S&P-500 .SPX , plus large, a pris 10,94 points, soit 0,61%, à 1.792,50. En raison de l'imminence d'une réduction attendue du programme de soutien de la Fed et de la chute des marchés émergents, le S&P venait d'aligner trois séances de baisse.

Le Nasdaq Composite .IXIC a avancé de son côté de 14,35 points (+0,35%) à 4.097,96, freiné par Apple AAPL.O qui a perdu 7,99% à 506,50 dollars après ses résultats.

Le géant technologique américain a annoncé avoir écoulé moins d'iPhone que prévu sur les trois derniers mois de l'année après ses résultats. (voir ID:nL5N0L13QY )

Sur le plan macroéconomique, les commandes de biens durables ont reculé, contre toute attente, en décembre, une baisse susceptible d'alimenter les doutes sur la solidité de la reprise économique américaine, même si cette statistique est connue pour être volatile d'un mois à l'autre. ID:nL5N0L22ZK

En revanche, les prix de l'immobilier ont augmenté un peu plus que prévu en novembre, tandis que leur hausse sur un an a été la plus marquée depuis près de huit ans. ID:nL5N0L12N5

Autre indicateur positif, la confiance du consommateur a encore progressé contrairement aux attentes, à la faveur notamment d'un plus grand optimisme sur l'emploi. ID:L5N0L23FJ

Aux valeurs, Ford F.N a faiblement réagi (+0,06%) à l'annonce d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes pour le deuxième constructeur automobile américain, grâce à ses performances en Amérique du Nord, qui ont compensé des pertes en Europe et en Amérique latine. ID:nL5N0L22QU

Le titre Pfizer PFE.N a soutenu le Dow et le S&P avec un gain de 2,56% à la suite de la publication par le groupe pharmaceutique de résultats trimestriels meilleurs que prévu, grâce aux ventes de nouveaux traitements du cancer, de l'arthrite et des névralgies. ID:nL5N0L22IF

De son côté, la compagnie American Airlines AAL.O , devenue la première compagnie aérienne mondiale depuis son rapprochement avec US Airways, s'est adjugée 5,9% après avoir fait état d'un bénéfice ajusté et d'un chiffre d'affaires trimestriels supérieurs aux attentes, grâce à une hausse des tarifs et à une baisse des coûts du carburant. ID:nL5N0L23YK

L'action Lexmark LXK.N a également bondi, de 9,2%, après avoir fait état de résultats supérieurs aux attentes.

(Juliette Rouillon pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant