Wall Street finit en petite baisse, l'Argentine inquiète

le
0

NEW YORK, 1er août (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé en petite baisse vendredi, les craintes liées à la situation de l'Argentine ayant occulté l'espoir de voir la Fed prendre son temps pour relever ses taux, alimenté par la hausse du taux de chômage américain. Le Dow Jones .DJI des 30 valeurs industrielles américaines a perdu 0,42% 69,93 points, à 16.493,37, le Standard & Poor's 500 .SPX , indice de référence des gérants de fonds, a cédé 0,29%, 5,52 points, à 1.925,15 et le Nasdaq .IXIC , à forte pondération technologique, a abandonné 0,39%, 17,13 points, à 4.352,64. Sur la semaine, le Dow Jones a cédé 2,8%, le S&P 500 2,7% et le Nasdaq 2,2%. Les chiffres officiels de l'emploi en juillet ont montré que si le secteur privé non-agricole a créé 209.000 postes en juillet, cela n'a pas empêché le taux de chômage de repartir à la hausse pour atteindre 6,2%, un niveau qui devrait dissuader la Réserve fédérale de relever brusquement le loyer de l'argent. ID:nL6N0Q73T2 Le dossier argentin continue de préoccuper les investisseurs. L'ISDA, chargée de déterminer la survenance des événements de crédit susceptible de provoquer le déclenchement des CDS, a déclaré vendredi l'Argentine en situation de défaut. ID:nL6N0Q756Y Parallèlement, le juge new-yorkais Thomas Griesa, chargé du dossier, a déclaré que le défaut de l'Argentine "n'effaçait ni ne restreignait" les obligations du pays vis-à-vis de sa dette et ordonné la poursuite des négociations avec ses créanciers "réfractaires" qui ont refusé une décote sur leurs créances. "A chaque fois qu'un pays fait défaut sur sa dette", cela provoque de la nervosité sur le marché", souligne Natalie Tunow de Calvert Investment Management. Certains analystes préviennent que la tendance baissière risque de se prolonger. "Les marchés restent chers et cela pourrait être le point de départ d'une correction de 10% qui attend depuis trop longtemps", déclare Nick Sargen, économiste à Fort Washington Investment Advisors. Les investisseurs ont toutefois trouvé un certain soutien à la lecture de la fournée de résultats du jour. On retiendra notamment la hausse de 3,01% enregistrée par Procter & Gamble PG.N , numéro un mondial des produits ménagers, après qu'il eut fait part de résultats meilleurs qu'attendu. Tesla Motors TSLA.O a de son côté bondi de 4,46%, les investisseurs ayant salué l'annonce d'un bénéfice presque doublé par rapport à l'année dernière. Les chiffres de l'emploi ont de leur côté contribué à détendre un peu les rendements des emprunts d'Etat américains, le papier à dix ans s'échangeant avec un rendement de 2,51% au lieu de 2,58% avant la publication. Le dollar a également accusé quelques pertes après avoir atteint ces derniers jours des plus hauts de dix mois contre un panier de devises. (Caroline Valetkevitch, Nicolas Delame pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant