Wall Street finit en ordre dispersé, rebond d'Apple

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé sur une note indécise mercredi, le rebond de l'action Apple et la bonne tenue des valeurs bancaires ayant été contrebalancés par des inquiétudes au sujet de la croissance économique mondiale.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a ainsi cédé 0,17%, soit 23,66 points, à 13.511,23. Le S&P-500, plus large, a pris 0,29 point, soit 0,02%, à 1.472,63. En revanche, le Nasdaq Composite, soutenu par Apple, a avancé de 6,77 points (+0,22%) à 3.117,54.

Goldman Sachs a annoncé un bénéfice quasiment triplé au quatrième trimestre, grâce à une amélioration des valorisations sur les marchés boursiers et obligataires, à une croissance des revenus dans les fusions et acquisitions et à une diminution des charges liées aux rémunérations.

De son côté, JP Morgan Chase a également fait état d'une hausse, certes moins spectaculaire, de ses résultats trimestriels, tout en disant que son conseil d'administration avait réduit de plus de moitié le bonus attribué au directeur général Jamie Dimon à la suite de l'enquête sur les pertes de trading de 6,2 milliards de dollars liées à l'affaire dite de "la baleine de Londres".

Goldman et JP Morgan ont été les deux premières banques à publier des chiffres trimestriels, qui rendent les intervenants du marché légèrement plus optimistes pour la saison des résultats qui vient de commencer.

"Ces données solides de JP Morgan et de Goldman Sachs ont donné un élan aux valeurs financières alors que d'autres grands noms doivent publier cette semaine (...)", a déclaré Michael James, courtier chez Wedbush Morgan.

Le titre Goldman Sachs a gagné 4,06% à 141,09 dollars et l'action JP Morgan Chase 1,01% à 46,82. L'indice KBW regroupant les valeurs bancaires a avancé de 0,43%.

Avant l'ouverture de Wall Street jeudi, Bank of America et Citigroup annonceront leurs chiffres du quatrième trimestre. Et vendredi, ce sera au tour de Morgan Stanley de faire état de ses performances trimestrielles.

L'action Apple a repris 4,15% à 506,09 dollars, refaisant une partie du terrain perdu les trois séances précédentes, au cours desquelles elle avait reculé au total de plus de 7%.

"Il n'était guère possible d'avoir plus de nouvelles négatives autour d'Apple. Etait-ce le moment d'un rebond après un mouvement de ventes excessif ? Absolument", a poursuivi Michael James.

Mais, la Banque mondiale a pesé sur la tendance, en réduisant très nettement ses prévisions de croissance mondiale pour 2013, invoquant des performances médiocres à attendre en provenance des pays développés.

Boeing a également tiré vers le bas le Dow Jones, le titre de l'avionneur ayant perdu 3,38% à 74,24 dollars, les deux principales compagnies aériennes japonaises ayant suspendu mercredi les vols de Boeing 787 Dreamliner après un nouvel incident ayant affecté l'appareil.

L'action General Motors a pour sa part perdu 4,22% à 29,31 dollars suite à l'annonce de prévisions 2013 jugées décevantes par les analystes financiers.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant