Wall Street finit en ordre dispersé

le
0
Wall Street finit en ordre dispersé
Wall Street finit en ordre dispersé

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Le Dow Jones et le S&P 500 ont terminé en hausse mardi à la faveur des résultats solides publiés par plusieurs poids lourds de la cote, tel AT&T, mais le Nasdaq a reculé, sous le coup de la baisse de l'action Apple.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,58%, soit 74,39 points, à 13.001,56 points. Le S&P-500, plus large, a pris 5,03 points, soit 0,37%, à 1.371,97 points. En revanche, le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 8,85 points (-0,30%) à 2.961,60 points.

Juste avant la publication des résultats trimestriels d'Apple, le titre du fabricant d'iPhone, d'iPad et d'iMac a terminé en repli de 1,99% à 560,28 dollars, en raison d'un mouvement de prises de bénéfices à l'oeuvre depuis plusieurs séances.

L'action de la première capitalisation boursière mondiale n'est plus qu'en hausse de quelque 39% depuis le début de l'année - contre une avancée de près de 60% plus tôt dans le mois.

Le Dow Jones a profité des chiffres trimestriels meilleurs que prévu d'AT&T, de 3M ou encore de United Technologies, qui viennent conformer la tendance d'une bonne "saison des résultats" aux Etats-Unis.

Plus des trois quarts des 153 composants du S&P 500 qui ont déjà publié leurs données ont annoncé des résultats supérieurs aux attentes, selon Thomson Reuters Proprietary Research.

Le titre AT&T a gagné 3,63% à 31,72 dollars, celui de 3M 1,56% à 88,49 dollars et l'action United Tech 0,13% à 79,85 dollars.

"Les résultats des entreprises américaines sont plutôt bons et (...) constituent un facteur de soutien", a estimé Natalie Trunow, chargée des investissements sur le marché actions chez Calvert Investment Management.

Certains investisseurs pensent toutefois qu'un mouvement de correction est imminent en raison de la récente poussée de Wall Street, mais, le cas échéant, il devrait être mesuré, le S&P 500 devant tenir le seuil de résistance de 1.340 points, selon les analystes de Brown Brothers Harriman.

Le titre Ford a progressé de 0,35% à 11,39 dollars après que Fitch a relevé a note du constructeur dans la catégorie investissement.

Le Nasdaq a également pâti de la chute de 13,90% à 87,68 dollars de l'action Netflix après que la société de location de vidéos a dit lundi anticiper un ralentissement de la croissance du nombre des abonnés pour le trimestre en cours.

De son côté, le titre Symantec a plongé de 11,40% à 16,01 dollars après que le spécialiste américain de la sécurité informatique a abaissé mardi ses prévisions de résultats pour le trimestre en cours, invoquant une baisse des signatures de grands contrats.

Dans le secteur immobilier, dont la reprise est jugée essentielle pour la pérennité de la croissance américaine, Le prix des maisons individuelles a augmenté de 0,3% en février par rapport à janvier, une première hausse depuis dix mois, selon les données publiées par la Federal Housing Finance Agency.

Ceci étant dit, les ventes de logements individuels neufs ont baissé de 7,1% en mars pour revenir à leur plus bas niveau depuis quatre mois.

Et, autre indicateur jugé décevant, la confiance du consommateur américain s'est légèrement détériorée au mois d'avril, a annoncé l'organisation patronale Conference Board.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant