Wall Street finit en nette hausse grâce à l'emploi

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en nette hausse vendredi après un début de séance hésitant, les investisseurs présents en ce lendemain de fête nationale ayant privilégié l'optimisme après les chiffres solides du marché de l'emploi.

L'économie américaine a créé 195.000 emplois non-agricoles le mois dernier, soit 30.000 de plus qu'attendu en moyenne par le marché, et les statistiques des mois précédents ont été révisées à la hausse. Le taux de chômage est toutefois resté stable à 7,6%.

Ces chiffres confortent le scénario d'une accélération de la reprise même s'ils ravivent chez certains les craintes de voir la Réserve fédérale réduire d'ici quelques mois son soutien aux marchés.

Publiés une heure avant l'ouverture, ils ont d'abord suscité une réaction hésitante du marché actions, qui s'est installé plus franchement en territoire positif en deuxième partie de séance, pour finir quasiment au plus haut du jour.

L'indice Dow Jones des 30 valeurs vedettes de la cote américaine a gagné 147,29 points, soit 0,98%, à 15.135,84 points. Le Standard & Poor's 500 a pris 16,48 points (+1,02%) à 1.631,89 points et le Nasdaq Composite a progressé de 35,71 points (+1,04%) à 3.479,38 points.

Les compartiments de la cote les plus liés à la conjoncture économique et au crédit ont tiré le marché, à l'instar des banques, dont l'indice S&P a pris 1,76% et des industrielles (+1,5%).

LES BANCAIRES RECHERCHÉES

"Le rapport sur l'emploi de ce matin est un signe qui montre que l'économie croît et que le secteur privé recrute, ce qui est de bon augure pour les secteurs tournés vers la croissance", explique Janna Sampson, d'OakBrook Investments.

"La réaction du marché actions est appropriée selon moi car je pense que c'est un signe annonciateur d'un chiffre de croissance importante du PIB au second semestre, durant lequel beaucoup de gens vont retrouver du travail."

La journée a aussi été marquée par une hausse des taux d'intérêt sur le marché, signe que Wall Street anticipe une réduction prochaine des achats de dette de la Réserve fédérale.

Parmi les grandes valeurs bancaires, sensibles à l'évolution des anticipations en matière de taux d'intérêt, Bank of America a pris 1,79%, Citigroup 1,8% et American Express 2,32%, la plus forte hausse du Dow Jones.

A la baisse, Dell a cédé 2,1%, signe d'un scepticisme croissant des investisseurs quant à la possibilité d'un relèvement de l'offre de retrait de la cote présentée par le fondateur du groupe informatique, Michael Dell, et le fonds Silver Lake.

Le groupe minier Newmont Mining a abandonné 4,27%, la remontée du dollar liée aux anticipations sur la Fed faisant baisser le cours de l'or.

Les volumes d'échanges sur le marché actions ont été réduits au lendemain de l'"Independence Day".

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a gagné 1,52%, le S&P 500 1,59% et le Nasdaq 2,24%.

Alison Griswold, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant