Wall Street finit en nette baisse avec les technologiques

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a cédé quelque 1% lundi, sous le coup notamment d'un mouvement de repli quasi-généralisé des valeurs technologiques, qui avaient fortement progressé l'an dernier, délaissées par les investisseurs au profit de compartiments plus défensifs comme les biens de consommation non-cycliques.

L'indice Dow Jones a cédé 1,02%, soit 166,84 points, à 16.245,87. Le S&P-500, plus large, a perdu 20,05 points, soit 1,08%, à 1.845,04. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 47,46 points (-1,15%) à 4.080,27.

Sur les trois dernières séances, le S&P 500 a perdu plus de 2,4%, soit la pire performance en plus deux mois de l'indice de référence des gérants de fonds sur une telle période.

Il a ainsi reperdu tous les gains qu'il avait récemment accumulés depuis le début de l'année - avec un recul de 0,18% par rapport au dernier cours de 2013 - après un bond de près de 30% l'an dernier.

"Ce genre de comportement de marché (les acheteurs qui privilégient les titres défensifs) semble suggérer que les investisseurs commencent à se montrer prudents après les gains importants enregistrés sur l'année écoulée", a noté Carl Thayer, analyste chez Wells Fargo.

"Sur le long terme, nous restons optimistes vis-à-vis de l'économie des Etats-Unis et le marché boursier américain, mais on peut s'attendre à un risque accru de volatilité ce printemps et cet été."

Parmi les grands noms d'internet, l'action Amazon.com a perdu 1,60% à 317,85 dollars et Google a reculé de 0,92% à 540,25 dollars.

L'indice S&P regroupant les biens de consommation non-cycliques (+0,28%) et celui des télécoms (+0,01%) sont les deux seuls à avoir fini dans le vert.

Le titre Pfizer a perdu 2,99% à 31,20 dollars, plombant le Dow Jones, après qu'une étude montrant que le nouveau traitement expérimental du cancer du sein du laboratoire pharmaceutique n'augmentait pas significativement les chances de survie des patients.

Toujours dans le secteur pharmaceutique, le titre de la société Mallinckrodt a recule de 2,51% à 60,95 dollars après qu'elle a annoncé le rachat du fabricant de médicaments Questcor Pharmaceuticals pour environ 5,6 milliards de dollars.

L'action Questcor a bondi de 18,72% à 80,58 dollars.

La prudence des investisseurs peut aussi, selon certains intervenants, s'expliquer par l'imminence d'une nouvelles saison des résultats, ceux du premier trimestre, qui ne devraient guère être fameux en raison notamment du froid polaire qui a balayé les Etats-Unis sur les mois de janvier et de février.

Le bénéfice moyen des entreprises du S&P 500 est vu en hausse de 1,2% par rapport à il y a un an, selon des données Thomson Reuters. En début d'année, une croissance de 6,5% était anticipée.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant