Wall Street finit en net repli après l'emploi

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en repli vendredi, l'indice S&P accusant sa deuxième baisse hebdomadaire d'affilée, à la suite de la publication de chiffres qui confirment le raffermissement du marché de l'emploi aux Etats-Unis et pourraient inciter la Fed a accélérer le calendrier du relèvement des taux d'intérêt.

L'indice Dow Jones a perdu 278,94 points, soit 1,54%, à 17.856,78. Le S&P-500, plus large, a perdu 29,78 points, soit 1,42%, à 2.071,26. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 55,44 points (-1,11%) à 4.927,37 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a perdu 1,5%, le S&P-500 a cédé 1,6% et le Nasdaq s'est replié de 0,7%.

Les créations d'emplois ont été plus nombreuses que prévu au mois de février aux Etats-Unis et le taux de chômage a diminué, montrent les statistiques officielles.

En réaction à la publication de ces chiffres, le dollar progresse de près de 1,4% par rapport à un panier de devises de référence, à un nouveau pic de 11 ans et demi.

"Ce rapport est encourageant, il va continuer à maintenir (la Fed) sur la voie d'un relèvement (des taux) cette année; nous ne tablons pas sur le mois de juin, un peu plus tard que cela, mais ce sera cette année de toute façon", dit Lori Heinel, responsable de la stratégie chez State Street Global Advisors.

Aux valeurs à Wall Street, Apple a fini en hausse de 0,15% après avoir gagné environ 1% en matinée après l'annonce de l'entrée prochaine du géant de la technologie, plus grosse capitalisation boursière mondiale, dans l'indice Dow Jones, à la place de AT&T, dont l'action a reculé de 1,53%.

"Cette décision place le Dow Jones dans la réalité du vingt et unième siècle", souligne Richard Sichel, responsable de l'investissement chez AT Philadelphia Trust. "Elle rendra l'indice plus intéressant à suivre mais également plus volatil."

Le spécialiste des fournitures de bureau Staples a perdu 2,73% après avoir fait état d'une baisse de 3,7% de son chiffre d'affaires trimestriel.

Les valeurs bancaires sont arrivées en première ligne après la publication, jeudi, des résultats de la première partie des tests de résistance de la Réserve fédérale américaine. Bank of America a pris 1,38%.

Les 31 banques américaines soumises aux tests de résistance sont parvenues à afficher un ratio de fonds propres au moins égal à 5% dans le cadre d'un scénario de crise, ce qui illustre la poursuite du redressement du secteur.

(Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant