Wall Street finit en net recul après la Fed

le
0

* La Fed réaffirme son approche "patiente" sur les taux * L'indice de l'énergie cède près de 4% avec les cours du pétrole * Apple et Boeing gagnent plus de 5% après leurs résultats * Le Dow perd 1,13%, le S&P 1,35%, le Nasdaq 0,93% (Actualisé avec précisions, obligations du Trésor, dollar) par Ryan Vlastelica et Sinead Carew NEW YORK, 28 janvier (Reuters) - La Bourse de New York a fini en net recul mercredi, en dépit des bons résultats d'Apple et de Boeing, à la suite des déclarations optimistes de la Réserve fédérale concernant l'économie américaine, qui tendent à confirmer les anticipations de relèvement de ses taux directeurs dans le courant de l'année. A l'issue d'une réunion de deux jours de son comité de politique monétaire, la Fed a répété qu'elle adopterait une position "patiente" en vue d'un premier relèvement de taux, tout en affirmant que la croissance restait "solide" aux Etats-Unis malgré les perturbations ailleurs dans le monde. ID:nL6N0V7550 De nombreux intervenants se sont déclarés peu surpris par ces annonces. "C'était largement attendu, ce qu'espérait probablement la Fed. (Ces déclarations) ne vont pas faire de vagues", estime Brian Jacobsen, responsable de la stratégie chez Wells Fargo Funds Management à Menomonee Falls (Wisconsin). L'indice Dow Jones .DJI a perdu 195,84 points, soit 1,13%, à 17.191,37 points, tandis que le Standard & Poor's 500 .SPX , plus large, a cédé 27,39 points, soit 1,35% à 2.002,16 points. Le Nasdaq Composite .IXIC , à forte pondération technologique, a reculé de 43,50 points, soit 0,93% à 4.637,99 points à la faveur du bond de 5,65% d'Apple à 115,31 dollars. Le groupe à la pomme a publié mardi après la clôture le bénéfice trimestriel le plus élevé jamais annoncé par une entreprise (18 milliards de dollars), nettement supérieur aux attentes des analystes, en raison notamment des ventes records de son iPhone à écran large, notamment en Chine. ID:nL6N0V65FC De même, le titre du constructeur aéronautique Boeing BA.N s'est adjugé 5,40% à 139,64 dollars, après avoir annoncé une progression de 19% de son bénéfice trimestriel, un résultat là aussi nettement supérieur aux attentes. ID:nL6N0V72RC Ces résultats contrastent nettement avec les performances décevantes la veille de Microsoft MSFT.O et Caterpillar CAT.N qui souffrent de la fermeté du dollar et de la chute des prix des matières premières. ID:nL6N0V548V ID:nL6N0V63AV Yahoo YHOO.N en revanche a perdu 3,19% à 46,46 dollars après avoir annoncé la création d'une nouvelle entité dans laquelle sera placée sa participation de 15% dans le géant chinois du commerce en ligne Alibaba. ID:nL6N0V700T Alibaba BABA.N a reculé de 4,36% à 98,45 dollars. Un régulateur chinois a accusé le groupe de laisser persister sur son site de commerce électronique des transactions litigieuses, une critique exceptionnellement sévère. ID:nL6N0V72IV L'indice sectoriel S&P des valeurs liées à l'énergie .SPNY a abandonné 3,87% dans le sillage du brut, affecté par des stocks record aux Etats-Unis et des prévisions pessimistes de Barclays et Goldman Sachs qui n'attendent pas de rebond sensible des cours du baril au cours de la première moitié de l'année. Barclays a ramené sa prévision pour le Brent Mer du Nord LCOc1 en 2015 de 72 à 44 dollars le baril en moyenne et Goldman Sachs table sur un brut léger américain CLc1 autour de 40 dollars le baril pendant l'essentiel du premier semestre. L'éditeur de jeux vidéo Electronic Arts EA.O a bondi de 12,81% après avoir publié des résultats et un chiffre d'affaires trimestriels meilleurs que prévu, soutenus par une bonne performance dans les jeux numériques et sportifs. Advent Software ADVS.O a pris 9,84% après une infirmation de presse selon laquelle Technologies Holdings SSNC.O a un projet de rachat du fabricant de logiciels de comptabilité à 45 dollars par action, soit 2,3 milliards de dollars. Sur le marché des changes, le dollar .DXY s'est encore raffermi après le communiqué de la Fed a confirmé qu'elle pouvait être "patiente" en vue d'un relèvement de ses taux. Les obligations du Trésor ont grimpé pour leur part, entraînant le rendement de la dette à 30 ans US30YT=RR à un plus bas record de 2,273%. Certains investisseurs estiment désormais qu'un relèvement rapide des taux de la Fed est moins probable après ses propos sur la faiblesse de l'inflation. La banque a noté que l'inflation avait encore baissé pour s'éloigner un peu plus de son objectif à long terme de 2% tout en estimant qu'elle devrait remonter à moyen terme. (Juliette Rouillon pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant