Wall Street finit en légère hausse, portée par l'énergie

le , mis à jour à 23:14
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé mercredi une séance longtemps indécise en hausse modérée, portée par les bons résultats de l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé et un rebond des cours du pétrole.

L'indice Dow Jones a gagné 41,23 points, soit 0,23%, à 18.355,00 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a pris 0,31% à 2.163,79 points et le Nasdaq Composite a progressé de 0,43% à 5.159,74 points.

Le secteur privé aux Etats-Unis a créé 179.000 emplois en juillet, un chiffre supérieur aux attentes, selon l'enquête mensuelle publiée par ADP avant l'ouverture.

Les investisseurs attendent maintenant les chiffres officiels des créations d'emploi de juillet qui seront publiés vendredi par le département du Travail et portent à la fois sur le secteur privé et le public.

Si le marché de l'emploi confirme au mois de juillet son net rebond de juin, la Réserve fédérale pourrait être davantage incitée à relever ses taux d'ici à la fin de l'année. Le marché attend 180.000 créations d'emplois, contre 287.000 en juin.

Les cours du pétrole sont repartis à la hausse, le baril de brut léger américain (WTI) repassant au-dessus des 40 dollars (+3,34%).

LE DOLLAR REBONDIT

Les valeurs de l'énergie en ont profité, leur indice signant la meilleure progression sectorielle du jour (+1,76%).

Le groupe de médias Time Warner a pris 2,7% à 77,83 dollars après avoir publié un bénéfice par action meilleur que prévu au deuxième trimestre et annoncé détenir une part de 10% dans les services de vidéo à la demande Hulu.

Contre la tendance, Biogen est retombé de 2,7% après avoir fait un bond la veille à la suite d'une information du Wall Street Journal selon laquelle le géant des biotechnologies suscitait l'intérêt de groupes pharmaceutiques comme Merck et Allergan. Ce dernier n'est pas intéressé, a rapporté en tout début de séance la chaîne de télévision CNBC.

L'assureur AIG a bondi en revanche de 7,3% après avoir fait état mardi d'un bénéfice du deuxième trimestre supérieur aux attentes et autorisé un nouveau plan de rachat de titres de trois milliards de dollars.

Fitbit s'est envolé de 13,4%. Le fabricant d'articles sportifs connectés a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel largement supérieur aux attentes des analystes financiers.

Sur le front des changes, le dollar s'est repris après avoir touché mardi un creux de six semaines. Le billet vert a progressé de 0,5% face à un panier de devises de référence. L'euro, pratiquement stable autour de 1,1145, a mieux résisté que d'autres.

Les rendements des obligations d'Etat américaines ont peu évolué dans un marché prudent dans l'attente des chiffres de l'emploi.

(Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant