Wall Street finit en légère hausse grâce à Apple

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminant en légère hausse lundi, poursuivant ainsi sur une lancée entamée il y a plusieurs mois, le S&P 500 n'étant plus qu'à quelque 10% de son record de clôture après qu'Apple a annoncé qu'il allait verser un dividende et racheter des actions.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,05%, soit 6,51 points, à 13.239,13. Le S&P-500, plus large, a pris 5,58 points, soit 0,40%, à 1.409,75. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 23,06 points (+0,75%) à 3.078,32.

Apple, première capitalisation boursière mondiale, a répondu à un voeu formulé de longue date par les investisseurs, en annonçant lundi qu'il partagerait avec les actionnaires une partie de l'imposant "trésor de guerre" sur lequel la marque à la pomme est assise.

Le fabricant d'iPhone, d'iPad et d'iMac, qui n'avait plus versé de dividende depuis 1995, prévoit de distribuer environ 45 milliards de dollars sur trois ans à ses actionnaires, notamment sous la forme d'un dividende trimestriel et d'un programme de rachats d'actions.

Le titre Apple, qui représente aujourd'hui environ 18% de l'indice Nasdaq 100, a gagné 2,65% à 601,10 dollars

L'annonce d'un dividende par Apple intervient quelques jours après que les banques américaines ayant passé les tests de résistance de la Réserve fédérale ont dit qu'elles allaient relever le dividende et augmenter les rachats d'actions.

Ces nouvelles positives pour les actionnaires, venant en plus d'une série d'indicateurs macro-économiques jugés positifs, ont incité les intervenants à revenir en masse sur le marché actions.

"Les effets des "stress tests" (réussis) des banques continuent de se faire sentir. Beaucoup de gens pensent que les valeurs bancaires doivent être bien orientées pour que le marché dans son ensemble puisse avancer", a noté Jack de Gan, chargé des investissements chez Harbor Advisory.

Les valeurs financières comptent parmi les meilleures performances du jour, l'indice S&P du secteur ayant progressé de 0,60%.

L'action US Steel a bondi de 6,35% à 31,64 dollars après qu'UBS a relevé son objectif de cours de quelque 24% sur la valeur.

Le titre UPS a pris 2,75% à 81,11 dollars après que le numéro un mondial de la messagerie et de la logistique a annoncé le rachat de son concurrent néerlandais TNT Express pour quelque 5,2 milliards d'euros, transaction qui permettra au groupe de se renforcer en Europe.

Du côté des indicateurs, l'indice du moral des promoteurs immobiliers est resté stable en mars, à son plus haut niveau depuis juin 2007, celui de février ayant été révisé à la baisse, montrent les chiffres publiés lundi par la fédération NAHB.

L'indice immobilier PHLX a avancé de 0,12% et a déjà gagné près de 30% depuis le début du trimestre.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant