Wall Street finit en légère hausse

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en légère hausse lundi, augmentant un peu ses gains déjà appréciables de vendredi dernier, les investisseurs se sentant moins préocccupés par la situation en Ukraine.

Le Nasdaq a fait un peu mieux que le Dow et le S&P-500, ayant bénéficié d'une recommandation de la banque Morgan Stanley, passée de "pondération en ligne" à "surpondérer" sur les valeurs high techs.

Elle a également une appréciation positive sur les valeurs de l'énergie et sur celles des biens de consommation non essentiels. Elle a en revanche déclassé les valeurs des ressources naturelles de "surpondérer" à "pondération en ligne".

L'indice Dow Jones a gagné 16,05 points (0,10%) à 16.569,98. L'indice S&P-500 a pris 5,33 points (0,28%) à 1.936,92. Le Nasdaq Composite a avancé de 30,43 points (0,7%) à 4.401,33.

Le Dow et le S&P-500 avaient enregistré vendredi dernier leur meilleure séance depuis mars, réagissant au fait que la Russie cesserait ses manoeuvres militaires près de la frontière ukrainienne.

Pour ce qui est du dossier ukrainien, le Kremlin a annoncé que le président russe Vladimir Poutine avait déclaré lundi au président de la Commission européenne José Manuel Barroso que la Russie coopérait avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) afin d'envoyer une mission d'aide humanitaire en Ukraine.

En Irak, le Premier ministre Nouri al Maliki s'efforçait lundi de conserver son poste après le déploiement dans Bagdad de troupes fidèles à son camp, tandis que ses anciens alliés désignaient son remplaçant et que l'Occident l'exhortait à ne pas faire obstacle au changement.

Au Proche-Orient, les pourparlers indirects entre Israéliens et Palestiniens ont repris lundi au Caire sous médiation de l'Egypte, a annoncé l'agence de presse égyptienne Mena, la nouvelle trêve de 72 heures dans la bande de Gaza conclue dimanche semblant respectée.

Aux valeurs, l'action Mannkind a pris 5%. Sanofi a signé avec la biotech américaine un accord de licence exclusif et mondial sur l'insuline inhalable.

Kinder Morgan a gagne 9%. Le premier opérateur d'oléoducs et de gazoducs aux Etats-Unis a annoncé dimanche soir son intention de regrouper sous un même toit ses quatre entités cotées dans le cadre d'une transaction à 70 milliards de dollars qui vise à répondre aux inquiétudes de ses actionnaires sur sa structure complexe et ses perspectives de croissance.

Chiquita Brands International s'est envolée de plus de 30%, ayant confirmé avoir reçu une offre non sollicitée du fabricant de jus de fruits Cutrale Group et de la société d'investissement Safra Group, deux entreprises brésiliennes, sur la totalité de son capital.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant