Wall Street finit en légère hausse avec les statistiques

le
0

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en légère hausse mercredi, à la faveur d'indicateurs macro-économiques meilleurs que prévu, mais la place boursière américaine a effacé une partie de ses gains en fin de séance en raison du plongeon de l'action Hewlett-Packard.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,09%, soit 12,25 points, à 13.494,61. Le S&P-500, plus large, a pris 5,24 points, soit 0,36%, à 1.450,99. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 15,19 points (+0,49%) à 3.135,23.

Le titre Hewlett-Packard a chuté de 12,96% à 14,91 dollars, tombant à un plus bas de près de 10 ans, après que le géant informatique, composante du Dow Jones, a dit s'attendre à de nouvelles difficultés au cours de son exercice fiscal 2013.

La directrice générale du groupe, Meg Whitman, troisième personne à occuper ce poste en trois ans, a estimé que l'instabilité à la tête de l'entreprise était, avec le ralentissement économique mondial, en grande partie responsable de ses déboires.

Toujours dans le domaine technologique, l'action Adtran a perdu 4,27% à 16,38 dollars après que l'équipementier pour réseaux a dit ne pas exclure une baisse de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre, en raison du faible niveau de dépenses de ses clients et d'un effet, traditionnel, de saisonnalité.

Contrairement aux Bourses européennes, plombées par des données macro-économiques peu réjouissantes en provenance d'Asie et d'Europe, Wall Street a bénéficié de statistiques américaines supérieures aux attentes.

Le secteur privé a créé plus d'emplois que prévu en septembre selon l'enquête mensuelle ADP, et la croissance de l'activité dans le secteur des services s'est accélérée selon l'ISM. et

"Les chiffres d'ADP étaient bons, tout comme l'indice des services, mais il manque toutefois le vrai catalyseur qui va faire continuer à progresser le marché", a déclaré Jack de Gan, consultant chez Harbor Advisory.

"Les chiffres de l'emploi prévus vendredi pourraient être ce catalyseur à moins que, avant cela, il y ait des progrès en Europe au sujet la demande d'aide de l'Espagne", a-t-il ajouté.

Le S&P 500 fini le mois de septembre sur une quatrième hausse mensuelle d'affilée, progressant de quelque 11% depuis la fin mai.

"Le marché a connu une marche en avant significative depuis le 1er juin, cela fait quelques semaines que ces gains sont consolidés", a dit Jim Russell, analyste technique chez U.S. Bank Wealth Management.

Les nouvelles peu encourageantes en provenance de la Chine et de l'Europe ont plombé les cours du pétrole et ceux d'autres matières premières, évolution qui a à son tour affecté les valeurs reliées à ces secteurs d'activité.

L'indice S&P du compartiment énergétique a ainsi perdu 1,11% et celui des matières premières 0,47%.

L'action Monsanto a perdu 2,18% à 88,59 dollars après que le géant de l'agrochimie a publié une perte pour le quatrième trimestre de son exercice fiscal à fin août, suite à une baisse saisonnière de ses ventes, tout en se montrant prudent pour le prochain exercice 2013.

Du côté des hausses, le titre Best Buy a pris 4,66% à 17,76 dollars après que Richard Schulze, le fondateur de la première chaîne mondiale de distribution d'électroménager et d'électronique, et quatre fonds de capital-investissement au moins examinent les comptes, ce qui est peut-être un premier pas vers un rachat de 11 milliards de dollars, selon des sources proches du dossier.

Toujours dans le secteur de la distribution, l'action de la chaîne de magasins discompte Family Dollar Stores a gagné 3,88% suite à l'annonce par le groupe d'un bénéfice trimestriel en hausse.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant