Wall Street finit en légère hausse avec l'emploi aux Etats-Unis

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en légère hausse vendredi, à la faveur de chiffres de l'emploi aux Etats-Unis meilleurs que prévu pour le mois de février, les gains de la place boursière américaine ayant été limités en fin de séance par l'annonce d'un évènement de crédit en Grèce.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,11%, soit 14,08 points, à 12.922,02. Le S&P-500, plus large, a pris 4,96 points, soit 0,36%, à 1.370,87. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 17,92 points (0,60%) à 2.988,34.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a perdu 0,4% tandis que le S&P 500 a pris 0,1% et le Nasdaq 0,4%.

La Grèce a déclenché le versement des CDS (credit default swaps), ces contrats d'assurance contre le défaut de paiement d'une valeur, en activant une mesure législative obligeant tous les créanciers privés à passer des pertes, a déclaré vendredi l'International Swaps and Derivatives Association (Isda).

Cette annonce est intervenue après la confirmation que la Grèce avait réussi à éviter un défaut imminent, à la faveur de plus importante restructuration de dette souveraine jamais organisée.

Le marché américain du travail a poursuivi son redressement à un rythme soutenu en février, confirmant la généralisation de la reprise économique aux Etats-Unis, qui pourrait conduire la Réserve fédérale à réduire son soutien à l'activité et au crédit.

L'économie a créé 227.000 emplois non agricoles le mois dernier, contre 210.000 attendus par les économistes et le taux de chômage s'est maintenu à son plus bas niveau depuis trois ans, à 8,3%.

"Les chiffres de l'emploi ont aidé le marché à continuer à aller de l'avant. Cette statistique a permis de consolider la confiance. Mais, à ce point, il y a un peu de fatigue et il faudra une phase de digestion avant une nouvelle période de hausse", a déclaré Jim Russell, analyste technique en chef chez Bank Wealth Management.

Le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a buté sur un seuil de résistance technique au moment où il s'approchait d'un plus haut de près de quatre ans.

Il y a exactement trois ans, en pleine crise financière, le S&P terminait à un plus bas de clôture de 12 ans, à 676,53. Depuis, l'indice a plus que doublé.

Dans la foulée des bons chiffres sur l'emploi, l'agence d'offres d'emploi en ligne Monster Worldwide a vu son action bondir de 5,81% à 9,11 dollars.

Le titre Green Mountain Coffee Roaster a chuté de 15,72% après l'annonce par Starbucks de son intention de commercialiser cette année sa propre machine espresso pour les particuliers.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant