Wall Street finit en légère hausse avant la Fed

le
0

* Le Dow a gagné 0,49%, le S&P 500 0,27%, le Nasdaq 0,17%

* Plus forte hausse hedmodaire du S&P 500 en deux mois

* Le titre Intel a pris plus de 3,5% après un relèvement de recommandation

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 13 septembre (Reuters) - Wall Street a terminé en légère hausse vendredi, ce qui permet au S&P 500 d'afficher sa meilleure performance hebdomadaire en deux mois, le tout dans des échanges relativement peu étoffés avant la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale de la semaine prochaine.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles .DJI a gagné 0,49%, soit 75,42 points, à 15.376,06. Le S&P-500 .SPX , plus large, a pris 4,57 points, soit 0,27%, à 1.687,99. Le Nasdaq Composite .IXIC a avancé de son côté de 6,22 points (+0,17%) à 3.722,18.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a pris 3%, le S&P 2% et le Nasdaq 1,7%. Il s'agit de la meilleure performance hebdomadaire du Dow Jones depuis la première semaine de l'année.

Cette progression a été obtenue malgré la publication d'indicateurs macro-économiques qui ont plutôt laissé les intervenants de marché sur leur faim.

Le moral des ménages américains est tombé en septembre à son plus bas niveau depuis cinq mois, la perspective d'une remontée des taux d'intérêt alimentant les craintes pour l'immobilier et la croissance, montrent vendredi les premiers résultats de l'enquête mensuelle Thomson Reuters-Université du Michigan. (voir ID:nL5N0H92AQ )

Autre statistique qui a plutôt déçu, les ventes au détail, qui ont augmenté moins qu'attendu en août, malgré une bonne progression des achats de voitues et d'autres biens d'équipement, montrent des statistiques officielles publiées vendredi, un nouveau signe d'un ralentissement de la croissance au troisième trimestre. ID:nL5N0H91PA

Cela conforte les acteurs de marché dans l'idée que la diminution du programme d'assouplissement quantitatif de la Fed sera plutôt modérée.

Car il ne fait désormais plus aucun doute aux yeux des experts que la Fed annoncera bien un début de dénouement de ce "QE3" à l'issue de sa réunion de politique monétaire la semaine prochaine. Ce "QE3" est le principal facteur de hausse de Wall Street depuis le début de l'année. ID:nL5N0H8310

Les courtiers voient la Fed baisser de 10 milliards, à 75 milliards, le rythme de ses rachats mensuels de titres obligataires tout en laissant ses taux d'intérêt à un niveau très bas.

"Le marché boursier a légèrement progressé mais tout le monde s'interroge sur l'ampleur de la diminution du "QE3"", a déclaré Brian Amidei, directeur général de HighTower Advisors.

Du côté des valeurs, Intel INTC.O , avec un gain de 3,58% à 23,44 dollars, a tiré la cote vers la haut après que Jefferies a relevé sa recommandation à "acheter" sur le géant des semi-conducteurs.

L'action Mosaic MOS.N (+3,63% à 45,99 dollars) a bénéficié d'une nouvelle péripétie dans la saga Uralkali URKA.MM , la possible cession d'une participation dans le premier producteur mondial de potasse pouvant éventuellement aboutir à la reconstitution du partenariat BPC. ID:nL5N0H936I

L'annonce fin juillet de la dissolution de cette entité, regroupant Uralkali et la société biélorusse Belaruskali et représentant 40% de la production mondiale, avait provoqué un vent de panique dans le secteur.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant