Wall Street finit en légère hausse, Apple pèse sur le Nasdaq

le , mis à jour à 22:41
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé mardi une séance volatile légèrement dans le vert, portée par les bons résultats de Merck, un indicateur immobilier bien accueilli et une annonce d'augmentation de dividende par IBM.

Des trois indices de référence, seul le Nasdaq a cédé un peu de terrain, tiré vers le bas par Apple, dont les résultats meilleurs que prévu annoncés lundi soir n'ont pas surpris le marché.

La tendance a tardé à se dessiner dans un marché attentiste à la veille de déclarations de politique monétaire de la Réserve fédérale et d'une première estimation du produit intérieur brut des Etats-Unis au premier trimestre.

L'indice Dow Jones a finalement gagné 72,17 points, soit 0,4% points, à 18.110,14. Le Standard & Poor's 500, plus large, a avancé de 5,84 points (0,28%) à 2.114,76. Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a perdu 4,82 points (0,1%) à 5.055,42.

Les économistes s'attendent à une communication toujours prudente de la Fed sur ses taux d'intérêt après les indicateurs économiques mitigés des dernières semaines. Le communiqué de mercredi soir n'en sera pas moins scruté à la recherche d'indices sur le calendrier d'un resserrement que beaucoup attendent pour la fin de l'année.

En début de séance, le marché a pris connaissance de l'indice de confiance du consommateur du Conference Board pour le mois de mars, meilleur que prévu.

Publié avant l'ouverture, l'indice S&P/CaseShiller a signalé une hausse des prix des maisons individuelles en février en glissement annuel dans le sillage de fortes augmentations dans la partie occidentale des Etats-Unis.

Sur le front des valeurs, Apple, la première capitalisation boursière américaine, a atteint un record à 134,54 dollars dans les premiers échanges en réaction à ses résultats meilleurs que prévu publiés lundi soir mais a ensuite cédé ses gains pour finalement perdre 1,58%.

Plus forte hausse du Dow Jones, Merck & Co s'est adjugé 5,04% après des résultats également supérieurs aux estimations des analystes et des nouvelles positives pour le Januvia, son traitement du diabète.

IBM a gagné 1,87% après avoir ravi ses actionnaires en annonçant une augmentation de son dividende trimestriel de 18%.

A la baisse, l'action Twitter a perdu plus de 18% après la révélation peu avant la clôture par la société de données financières Selerity d'un chiffre d'affaires trimestriel moins bon que prévu pour le réseau social.

Selerity a fait état pour Twitter, avant la publication officielle de ses résultats, d'un chiffre d'affaires de 436 millions de dollars au premier trimestre alors que les analystes attendaient 456,8 millions de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

(Caroline Valetkevitch; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant