Wall Street finit en légère hausse

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en légère hausse mardi, soutenue par l'espoir d'un apaisement des tensions en Ukraine et par une série de résultats trimestriels souvent meilleurs que prévu.

Les corps des victimes du vol MH17 ont été transportés dans une ville sous contrôle de Kiev et les boîtes noires de l'avion de Malaysia Airlines ont été remises à des Malaisiens, premier signe de coopération des rebelles pro-russes, accusés par les Occidentaux d'avoir abattu l'appareil jeudi.

L'Union européenne a menacé Moscou de nouvelles sanctions contre Moscou mais la décision française de livrer en octobre un premier porte-hélicoptères Mistral à la Russie laisse penser que ces menaces peuvent rester lettre morte.

A Gaza, les combats n'ont pas semblé plus violents que les jours précédents mais les inquiétudes restent vives.

"Les choses n'ont pas empiré", a noté Tom di Galoma, responsable taux et crédit chez ED&F Man à New York.

L'indice Dow Jones a pris 61,81 points, soit 0,36%, à 17.113,54. Le S&P-500, plus large, a progressé de 9,90 points, soit 0,50%, à 1.983,53. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 31,31 points (+0,71%) à 4.456,02. Le S&P 500 a grimpé en séance à un record historique de 1.986,24.

Sur le plan des résultats, les déceptions du jour sont venues de Coca-Cola (-2,85%), McDonalds (-1,31%), Travelers (-3,81 %), Neflix (-4,62%), Harley Davidson (-5,4%) et United Technology (-1,88%).

Côté hausses, Lockheed Martin a pris 3%, la banque CIT Group 10,83% et la chaîne de restaurants Chipotle Mexican Grill a bondi de 11,84% après leurs résultats.

Sur le plan macroéconomique, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté de 0,3% en juin, évolution conforme aux attentes des économistes, qui s'explique principalement par un bond de 3,3% des prix de l'essence.

Les données du mois de juin confirment que les pressions inflationnistes sont en train de remonter, ce qui devrait être bien accueilli par certains responsables de la Réserve fédérale qui s'étaient inquiétés du bas niveau de l'inflation.

Parallèlement, les reventes de logements ont augmenté plus que prévu, signe d'amélioration du marché immobilier.

Les investisseurs attendaient notamment les résultats d'Apple et de Microsoft après la clôture.

(Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant