Wall Street finit en légère baisse sur fond de tensions en Ukraine

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé vendredi à la baisse, souffrant cependant moins que les places européennes de l'annonce de la destruction par l'armée ukrainienne de blindés russes sur le territoire ukrainien.

L'indice Dow Jones a perdu 50,67 points, soit 0,30%, à 16.662,91 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,12 points (0,01%), à 1.955,06 points. Le Nasdaq Composite a progressé de son côté de 11,93 points (0,27%) à 4.464,93 points.

Wall Street avait débuté dans le vert mais s'est retournée à la baisse après l'affirmation par l'Ukraine de la destruction d'une partie importante d'une colonne de blindés russes ayant franchi la frontière la nuit précédente.

La Russie a démenti toute incursion militaire de ce type, qui, si elle était avérée, ferait franchir un palier supplémentaire à la crise.

La nouvelle a déclenché un mouvement de repli sur les valeurs refuges, au détriment des actions et au profit des emprunts d'Etat.

La baisse à Wall Street a toutefois été limitée, maintenant la progression sur la semaine des trois indices de référence (+0,7% pour le Dow Jones, +1,2% pour le S&P 500 et +2,2% pour le Nasdaq).

Ce dernier indice a bénéficié vendredi de l'envolée de l'équipementier de semi-conducteurs Applied Materials qui a gagné 6,28% après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, soutenus par la demande de mémoires DRAM et des prévisions meilleures qu'anticipé.

Le fabricant de boissons énergisantes Monster Beverage a bondi de plus de 30,48% après l'entrée à son tour de table de Coca-Cola (+1,74%, plus forte hausse du Dow), qui déboursera 2,15 milliards de dollars pour 16,7% du capital.

A la baisse, l'action Vringo a perdu plus de 70% après le rejet par la justice américaine d'une action engagée par une filiale du concepteur de technologies mobiles contre plusieurs entreprises dont Google pour violation de brevets sur des filtres pour moteurs de recherche.

Sous l'effet des nouvelles venues d'Ukraine les cours du pétrole ont terminé en nette hausse sur le marché new-yorkais Nymex, un rebond qui s'explique notamment par le regain des tensions en Ukraine.

(Caroline Valetkevitch; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant