Wall Street finit en légère baisse avec les minières

le
0
LA CLÔTURE DE WALL STREET
LA CLÔTURE DE WALL STREET

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street en terminé en léger repli jeudi, le S&P 500 mettant ainsi fin à une série de sept séances de hausse consécutives, sous le coup du recul des valeurs minières à la suite d'une chute des cours des métaux précieux.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,17%, soit 25,96 points, à 15.300,64. Le S&P-500, plus large, a perdu 5,71 points, soit 0,34%, à 1.683,42. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 9,04 points (-0,24%) à 3.715,97.

Le reflux des cours des métaux précieux - -3,08% pour l'or à 1.322 dollars l'once et -5,36% pour l'argent à 21,82 dollars l'once - s'explique essentiellement par la perspective de voir la Réserve fédérale revoir à la baisse son programme de soutien à l'économie lors de sa réunion de politique monétaire étalée sur mardi et mercredi.

L'indice regroupant les valeurs minières a reculé de 1,02% avec notamment un recul de 4,18% de l'action du groupe d'extraction d'or Newmont Mining.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage - dernier indicateur relatif au marché du travail publié avant cette réunion - sont tombées à un creux depuis 2006 la semaine dernière. Cette donnée est toutefois biaisée par le fait que deux Etats n'ont pas traité toutes les inscriptions de la semaine.

La Réserve fédérale conditionne ses mesures de soutien à l'économie à l'amélioration du marché du travail.

En dépit d'une statistique de l'emploi d'août médiocre, il est probable que la Fed annoncera la semaine prochaine, au terme d'une réunion attendue par toute la planète, une réduction de ses rachats obligataires au vu des progrès économiques accomplis depuis l'an passé.

Ces mesures de soutien ont été le principal facteur de hausse de Wall Street depuis le début de l'année. La récente série haussière du S&P 500 - +3,4% sur les sept séances précédant celle de ce jeudi - était liée à l'esquisse d'une solution diplomatique du dossier des armes chimiques syriennes.

La Syrie a fait parvenir jeudi à l'Onu une demande d'adhésion à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques, première étape du plan russe destiné à éviter une intervention militaire des Etats-Unis contre le régime de Bachar al Assad.

Dans le même temps, le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, s'est rendu à Genève pour y rencontrer le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Contre la tendance, le titre Disney a pris 2,42% à 65,49 dollars après que le groupe de médias et de divertissement américain a annoncé une augmentations sensible de son programme de rachats d'actions lors de son prochain exercice fiscal.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant