Wall Street finit en légère baisse après la Fed

le
0
Wall Street finit en légère baisse après la Fed
Wall Street finit en légère baisse après la Fed

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en légère baisse une séance volatile mercredi, les investisseurs se montrant déçus par la décision de la Réserve fédérale de se contenter de rallonger la durée d'un programme existant de stimulation de l'économie au lieu d'un nouvel assouplissement monétaire en tant que tel.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,10%, soit 12,94 points, à 12.824,39. Le S&P-500, plus large, a perdu 2,29 points, soit 0,17%, à 1.355,69. Le Nasdaq Composite a en revanche pris 0,69 point (+0,02%) à 2.930,45.

Après avoir touché un creux de cinq mois plus tôt dans le mois, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, avait progressé au cours des quatre séances avant ce mercredi dans l'espoir d'une action tranchée de la Fed pour soutenir l'économie américaine.

La Réserve fédérale américaine a annoncé la poursuite de son programme visant à étendre la maturité moyenne de ses avoirs jusqu'à la fin de l'année, se traduisant par le rachat de titres d'échéances de six à 30 ans au rythme actuel.

Elle n'a toutefois pas évoqué clairement de nouveaux programmes de rachat d'actifs, comme beaucoup l'espéraient.

Lors d'une conférence de presse qui a suivi l'annonce de la décision de la Fed, Ben Bernanke, président de la Fed, a réaffirmé être prêt à prendre des mesures supplémentaires pour soutenir l'économie et stimuler le marché de l'emploi, tout en disant que la politique monétaire n'était pas la panacée.

Il a ajouté que la Fed disposait encore d'un rayon d'action "considérable" pour aider l'économie.

Même si le Fed se dit "prête à agir si nécessaire, elle ne fournit pas assez de détails aux yeux des intervenants de marché. Il y a une déconnection entre ce que veulent les investisseurs et les engagements qu'est prête à prendre la Fed", a déclaré Alec Young, analyste technique chez S&P Equity Research.

Le titre Procter & Gamble a terminé en baisse de 2,93% à 60,39 dollars après que le numéro un mondial des produits ménagers a revu à la baisse ses prévisions de résultats pour la deuxième fois en deux mois.

L'action Adobe Systems a cédé 2,74% à 31,99 dollars après que le concepteur de logiciels tels que Photoshop et Acrobat a annoncé mardi soir une révision à la baisse de sa prévision de chiffre d'affaires en raison d'un tassement de la demande en Europe.

Du côté des hausses, l'action Burger King Worldwide a marqué son retour en Bourse par une hausse de 3,52% à 15,01 dollars.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant