Wall Street finit en léger repli

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en légère baisse jeudi après deux séances de forte hausse, les investisseurs trouvant quelques motifs d'inquiétude dans le dernier communiqué de la Réserve fédérale et après le compromis entre le Congrès et la Maison blanche qui a permis d'éviter - pour maintenant - le "mur budgétaire" qui menaçait de replonger les Etats-Unis en récession.

L'indice Dow Jones a clôturé en repli de 21,19 points, soit 0,16%, à 13.391,36 après avoir gagné 2,35% mercredi. L'indice plus large Standard & Poor's 500, qui restait sur un bond de 4,3% en deux séances, a cédé 3,05 points ou 0,21% à 1.459,37 et le Nasdaq Composite a abandonné 11,70 points (0,38%) à 3.100,57.

Publié dans l'après-midi, le compte rendu de la réunion monétaire des 11-12 décembre de la Fed montre des réticences croissantes, au sein du comité de politique monétaire, sur la politique de rachat d'obligations de la banque centrale sans pour autant que cette stratégie soit remise en cause dans l'immédiat. (voir

Le compromis budgétaire conclu à Nouvel An est par ailleurs loin d'avoir réglé le problème des déficits et une nouveau bras de fer s'engage entre républicains et démocrates sur le plafond de la dette, que le Congrès a jusqu'à fin février pour relever.

"Si on regarde devant nous, bien des obstacles se profilent", explique Stephen Massocca, chez Wedbush Morgan à San Francisco. "Une nouvelle bataille s'annonce dans deux mois sur le plafond de la dette et les résultats de sociétés du quatrième trimestre vont commencer à tomber la semaine prochaine".

Alcoa, qui traditionnellement donne le coup d'envoi de la saison des résultats, publiera mardi prochain ses comptes du quatrième trimestre.

Les investisseurs sont également restés prudents à la veille de la statistique des créations d'emplois de janvier, attendues à +150.000 après +146.000 en décembre. Selon l'enquête mensuelle du cabinet de conseil ADP publiée jeudi, le secteur privé américain a créé 215.000 emplois au mois de décembre, un chiffre bien supérieur aux attentes, mais le nombre d'inscriptions au chômage a néanmoins augmenté la semaine dernière.

Aux valeurs, le secteur de la distribution a bénéficié de chiffres de ventes encourageants pour décembre. L'indice sectoriel S&P de la distribution a progressé de 0,42% contre la tendance, grâce entre autres à Gap qui s'est adjugé 2,3%.

La chaîne de magasins de vêtements a annoncé un bond de 5% de ses ventes à magasins comparables en décembre et va racheter l'enseigne de vêtements pour femmes Intermix pour un montant de 130 millions de dollars, faisant ainsi une incursion dans le segment du luxe.

Costco Wholesale a de même pris 1,03% après l'annonce d'une hausse de 9%, meilleure que prévu, de ses ventes à périmètre comparable le mois dernier.

Parmi les valeurs de second rang, Sunpower s'est s'envolé de 47,96% après l'annonce de la vente de deux projets d'énergie solaire californiens à une société contrôlée par la holding de Warren Buffett Berkshire Hathaway pour un montant qui pourrait atteindre 2,5 milliards de dollars en numéraire et en contrats liés.

Aux parapétrolières, Transocean a pris 6,4% après avoir accepté de débourser 1,4 milliard de dollars pour mettre un terme aux poursuites lancées par l'Etat fédéral américain après la marée noire provoquée en 2010 par l'explosion d'une plate-forme pétrolière dans le golfe du Mexique, selon une source au fait du dossier.

A la baisse, la chaîne discount Family Dollar Stores a chuté de 12,96% en réaction à un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes. La chute des marges de Family Dollar Stores a mis en relief la guerre des prix que ce livrent les discounters américains : Wal-Mart a du coup fléchi de 0,64% et Dollar General de 1,4%.

Chuck Mikolajczak, Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant