Wall Street finit en hausse, rassurée sur la Syrie

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en nette hausse mardi, rassurée par la perspective d'un déblocage des discussions internationales sur la Syrie, qui pourrait éviter une intervention militaire occidentale.

Le marché a également bénéficié de la publication en Chine de plusieurs indicateurs suggérant une stabilisation progressive de la deuxième économie mondiale.

L'indice Dow Jones a terminé sur un gain de 127,94 points, soit 0,85%, à 15.191,06. Le Standard & Poor's 500 a pris 12,28 points (+0,73%) à 1.683,99, affichant sa sixième clôture consécutive dans le vert, et le Nasdaq Composite a avancé de 22,84 points (+0,62%) à 3.729,02.

Tous les secteurs du S&P 500 ont fini la journée en hausse, y compris - mais de justesse - celui de l'énergie (+0,02%), freiné par la nette détente du prix du baril.

La Syrie a accepté la proposition russe de placer ses armes chimiques sous contrôle international, ce qui assure au moins au report des frappes annoncées par les Etats-Unis et par la France après l'attaque chimique du 21 août.

"On ne sait pas si ce ne sont que des mots ou si cela va vraiment se passer mais pour l'instant, les tensions sont apaisées et le marché apprécie", a commenté Michael Matousek, responsable du trading de US Global Investors.

L'IPHONE 5C FAIT BAISSER APPLE

Par ailleurs, en Chine, la production industrielle a dépassé les attentes en août et les ventes au détail ont enregistré leur plus forte hausse depuis le début de l'année, deux facteurs qui pourraient contribuer à la stabilisation progressive de la croissance après deux années de ralentissement.

La tendance de fond à la hausse n'a pas empêché Apple de céder 2,28% après la présentation de deux nouvelles versions de l'iPhone, dont le "5C", un modèle d'entrée de gamme destiné à renforcer la position du groupe sur les marchés émergents mais qui sera également commercialisé en Europe et aux Etats-Unis.

Autre facteur important d'animation: l'annonce par la société S&P Dow Jones Indices de la plus importante refonte du Dow Jones Industrial Average depuis près de dix ans, avec l'entrée dans l'indice phare de la place de la banque Goldman Sachs, du numéro un des cartes de crédit Visa et du géant des articles de sport Nike.

Ces trois valeurs remplaceront au sein du Dow le 23 septembre Bank of America, le groupe informatique Hewlett-Packard et le producteur d'aluminium Alcoa.

Goldman Sachs a gagné 3,54%, Visa 3,38% et Nike 2,17%. Bank of America a pris 0,9% mais HP a abandonné 0,4% et Alcoa 0,37%.

Ryan Vlastelica, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant