Wall Street finit en hausse, rassurée par la Fed

le
0

NEW YORK, 20 mars (Reuters) - Wall Street a fini en hausse mercredi, avec à la clé un nouveau record en séance pour le Dow Jones, après la décision sans surprise de la Réserve fédérale américaine de maintenir sa politique monétaire accommodante.

Au terme d'une réunion de deux jours de son comité de politique monétaire, la banque centrale a annoncé qu'elle poursuivrait ses rachats d'obligations du Trésor américain et de titres hypothécaires au rythme actuel de 85 milliards de dollars par mois, au vu d'un taux de chômage toujours élevé. (voir

ID:nL6N0CCJ02 )

Le Dow Jones .DJI , qui avait déjà inscrit un plus haut historique dans la matinée avant le communiqué de la Fed, a atteint dans l'après-midi un nouveau sommet à 14.546,82 points.

L'indice des 30 industrielles a finalement clôturé à 14.511,73 points, un gain de 55,91 points ou 0,39% sur la séance qui porte son avance à 10,74% depuis le début 2013.

L'indice Standard & Poor's 500 .SPX , qui restait sur trois séances consécutives de baisse, a repris 10,37 points (0,67%) à 1.558,71 et le Nasdaq Composite .IXIC , à forte pondération technologique, a gagné 0,78% à 3.254,19.

"Je n'attendais pas grand chose de la Fed, on a eu une semaine agitée et elle n'allait pas en rajouter", remarque Paul Zemsky, chez INV Investment Management à New York. "Cela aurait été trop déstabilisant au moment où on vient d'être déstabilisés par un effet européen", ajoute-t-il en faisant référence à la crise chypriote.

La décision de la Fed a été acquise par 11 voix sur 12 au comité de politique monétaire, de quoi rassurer ceux qui redoutent des divisions internes à la banque centrale, mais le président Ben Bernanke a laissé entendre que le rythme des rachats d'actifs pourrait ralentir à mesure que s'améliorent les indicateurs de l'emploi.

LENNAR EN VUE, FEDEX CHUTE

Sur le front des valeurs, le constructeur de maisons Lennar

LEN.N a gagné 4,78% à 43,40 dollars en réaction à des résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes qui confirment le redressement du marché immobilier américain. En séance, le titre du groupe de Miami a atteint un plus haut depuis juin 2007 de 43,90. Dans la foulée, l'indice sectoriel PHLX .HGX de la construction résidentielle s'est adjugé 2,8%.

General Mills GIS.N , le fabricant des yoghourts Yoplait et des céréales Cheerios, a atteint un record de 48,02 dollars en séance après l'annonce de résultats là encore meilleurs que prévu. Le titre a fini en hausse de 2,56% à 47,61.

Fedex FDX.N a en revanche chuté de 6,88%, sa plus forte baisse depuis septembre 2011, après avoir réduit ses prévisions de résultats annuels à la suite d'un troisième trimestre inférieur aux attentes, ses clients ayant délaissé le fret express aérien. ID:nL6N0CCBID

Le titre a pesé sur l'indice sectoriel des transports .DJT qui a cédé 0,35% contre la tendance.

Sur le Nasdaq, Blackberry BBRY.O BB.TO a bondi de 6,45% à 16,00 dollars en réaction à un relèvement de la recommandation de Morgan Stanley, passé de "sous-pondérer" à "surpondérer" sur le fabricant de smartphones avec un objectif de cours porté de 10 à 22 dollars.

Adobe Systems ADBE.O a gagné de même 4,2% après l'annonce de résultats supérieurs aux attentes par l'éditeur de logiciels comme Photoshop et Acrobat.

Oracle ORCL.O , le numéro trois mondial des logiciels, a en revanche publié des résultats décevants à la clôture, qui lui valaient de chuter de plus de 6% dans les transactions hors séance. [ID:nL6N0CCJPH)

(Caroline Valetkevitch et Rodrigo Campos, Véronique Tison pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant