Wall Street finit en hausse, portée par de bons résultats

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé mardi sur une hausse modérée, portés par la publication de résultats d'entreprises jugés encourageants, tandis que l'action Apple a touché 100 dollars pour la première fois depuis la division du titre effectuée cet été.

La publication de deux statistique, l'une concernant les mises en chantier, l'autre les prix à la consommation, a également soutenu la tendance.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a pris 0,48%, 80,85 points, à 16.919,59 points, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, s'est adjugé 0,5%, soit 9,86 points, à 1.981,60 points et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a gagné 0,43%, 19,20 points, à 4.527,51 points.

Les mises en chantier de logements et les attributions de permis de construire ont vivement rebondi en juillet aux Etats-Unis, accréditant le scénario d'une poursuite de la reprise du marché du logement après un accès de faiblesse provoqué par la remontée des taux d'intérêt au second semestre 2013.

Le département du Travail a quant à lui annoncé que les prix à la consommation n'ont augmenté que de 0,1% en juillet aux Etats-Unis après une hausse de 0,3% en juin, ce qui devrait inciter la Réserve fédérale à maintenir les taux d'intérêts à leurs bas niveaux actuels pendant un moment, au grand soulagement d'un certain nombre d'investisseurs.

Aux valeurs, Home Depot a bondi de 5,55%, signant ainsi la plus forte hausse du Dow Jones après avoir fait part de résultats trimestriels supérieurs aux attentes tout en relevant sa prévision de bénéfices annuels.

Le secteur de la distribution a été très recherché, l'indice sectoriel de la vente au détail de S&P terminant en hausse de 1,89%.

On retient également la hausse de 1,38% signée par Apple, qui termine au dessus des 100 dollars, une première depuis son fractionnement en sept actions pour une, donnant à la marque à la pomme une capitalisation boursière de plus de 600 milliards de dollars.

Contre la tendance, Elizabeth Arden a plongé de 23,25% après avoir fait part de la plus forte perte trimestrielle de son histoire.

(Chuck Mikolajczak, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant