Wall Street finit en hausse mais limite les gains

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé en hausse mardi après un week-end prolongé, les signes d'amélioration économique en provenance de Chine, d'Allemagne et des Etats-Unis faisant oublier aux investisseurs leurs inquiétudes à propos de la Grèce, mais les gains restent limités, notamment en raison de la baisse du titre Citigroup.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a fini en hausse de 0,48%, gagnant 60,01 points à 12.482,07 points. Le S&P-500, plus large, a brièvement passé la barre des 1.300 points pour la première fois depuis le 1er août avant de limiter ses gains, prenant 4,58 points, soit 0,36%, à 1.293,67 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 17,41 points (+0,64%) à 2.728,08 points.

Les marchés ont salué une bonne statistique industrielle américaine: la croissance manufacturière dans l'Etat de New York s'est accélérée en janvier, pour atteindre son niveau le plus élevé en neuf mois dans un contexte de progression à la fois des commandes et de l'emploi.

En Chine, la croissance a ralenti et atteint son rythme le plus faible en deux ans et demi au quatrième trimestre de 2011, avec un rythme annuel de 8,9%, contre 9,1% au troisième trimestre.

Comme en Europe, les marchés ont été peu affectés par l'abaissement de la note du Fonds européen de stabilité financière (FESF), pas plus qu'ils ne l'avaient été la veille après le déclassement de neuf pays de la zone euro, dont la France et l'Autriche.

Aux valeurs, l'action Sears Holdings a clôturé en forte hausse, gagnant 9,51%, certains investisseurs spéculant sur un possible retrait de la cote du propriétaire des magasins Sears et de la chaîne à bas coût Kmart.

Sectoriellement, les financières ont terminé en baisse (-0,78%), pénalisées par le recul marqué de Citigroup (-8,1%).

Le bénéfice de Citigroup a diminué de 11% au quatrième trimestre et manqué le consensus, la crise de la dette de la zone euro ayant eu un fort impact sur l'activité de marché.

La banque américaine Wells Fargo a en revanche affiché un gain de 0,67%, après avoir fait état d'une hausse de son bénéfice au titre du quatrième trimestre 2011 à la faveur d'une amélioration de la qualité et de la quantité de ses prêts.

Enfin, le titre Research in Motion (RIM) a de son côté bondi de plus de 8% après une information diffusée sur un blog technologique rapportant que le fabricant de Blackberry cherche activement à se vendre à son concurrent Samsung Electronics.

Catherine Monin pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant