Wall Street finit en hausse mais l'Europe inquiète toujours

le
0

* L'accord franco-allemand annoncé par Sarkozy et Merkel bien accueilli

* Le sentiment plombé par la possible mise sous surveillance par S&P de la zone euro

* SuccesFactors a bondi de plus de 51% après l'offre de SAP

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 5 décembre (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse de quelque de près de 1% lundi, poursuivant sur sa lancée de la semaine dernière, mais la place boursière américaine a effacé une partie de ses gains après des informations disant que Standard & Poor's allait placer tous les pays de la zone sous surveillance avec implication négative.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles .DJI a gagné 0,65%, soit 78,41 points, à 12.097,83. Le S&P-500 .SPX , plus large, a pris 12,80 points, soit 1,03%, à 1.257,08. Le Nasdaq Composite .IXIC a avancé de son côté de 28,83 points (+1,10%) à 2.655,76.

Des responsables européens ont déclare peu avant la clôture que Standard & Poor's allait placer les 17 pays de la zone euro sous surveillance négative, confirmant des informations de presse.

Le Financial Times avait rapporté plus tôt que l'agence de notation avait prévenu la France, l'Allemagne et les quatre autres pays de la zone euro notés "AAA" qu'ils pourraient être déclassés dans les prochains 90 jours en raison de l'aggravation de la crise de la dette. (voir ID:nL5E7N5410 )

La mise sous surveillance de S&P, si elle était avérée, interviendrait le jour où Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont annoncé un accord franco-allemand "complet" sur le renforcement de la gouvernance de zone euro, passant par la rédaction d'un nouveau traité dès le mois de mars. ID:nL5E7N537V

Le président français et la chancelière allemande ont fait état de leur à l'issue de semaines de négociations laborieuses entre Paris et Berlin pour tenter de remédier à la crise de la zone euro provoquée par l'endettement de nombreux pays.

La perspective de voir l'Europe enfin annoncer, à l'issue d'un sommet européen jeudi et vendredi jugé crucial, un plan permettant de juguler la crise de la dette avait largement contribué à ce que Wall Street signe la semaine dernière sa meilleure performance depuis près de trois ans.

Depuis l'aggravation de la crise de la dette en août, cette dernière est le facteur déterminant de l'orientation des marchés, de ce fait en proie à une grande volatilité au gré des avancées et des reculs dans la sortie de crise.

L'indice regroupant les valeurs financières .GSPF , l'une des plus sensibles à la crise de la dette en Europe, a rebondi de 2,11%.

Du côté des valeurs, le titre SuccessFactors SFSF.N a bondi de 51,43% à 39,75 dollars après que SAP SAPG.DE a annoncé samedi une offre en numéraire de 3,4 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) sur société américaine spécialisée dans la conception de logiciels fonctionnant à partir d'internet. ID:nL5E7N40D1

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant