Wall Street finit en hausse, le Nasdaq brille

le
0
LE DOW JONES GAGNE 0,40% EN CLÔTURE À NEW YORK
LE DOW JONES GAGNE 0,40% EN CLÔTURE À NEW YORK

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en hausse jeudi, les investisseurs ayant préféré voir dans les mauvais indicateurs du jour un effet ponctuel des conditions météorologiques de cet hiver plutôt qu'un signal d'alarme pour les fondamentaux de l'économie.

L'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a gagné 63,65 points, soit 0,40%, à 16.027,59 et le Standard & Poor's 500 a pris 10,57 points (0,58%) à 1.829,83, leur cinquième hausse en six séances.

Le Nasdaq Composite s'est adjugé 39,38 points (0,94%) à 4.240,67, portant ses gains à 5,7% sur les six dernières séances - du jamais vu depuis décembre 2011.

L'activité a été ralentie en raison d'une nouvelle tempête de neige sur la côte est des Etats-Unis qui a entraîné annulations de vols et fermetures de bureaux dans les agglomérations de New York et de Washington. L'audition de Janet Yellen, la nouvelle présidente de la Réserve fédérale, devant une commission du Sénat a dû être reportée.

Le marché avait ouvert en baisse avant de se redresser, les indicateurs du jour inférieurs aux attentes étant jugés peu significatifs compte tenu du facteur météo. Les nouvelles inscriptions au chômage ont augmenté à 339.000 la semaine passée et les ventes au détail ont baissé de 0,4%, celles de décembre étant de plus revues en baisse.

"Je crains qu'on n'ait pas de chiffres 'propres' avant avril probablement, car on attend encore du mauvais temps en mars même si ce sera moins dur que pendant les mois d'hiver", commente Michael O'Rourke, stratège chez JonesTrading à Greenwich dans le Connecticut. "Pour le moment, les marchés accordent à l'économie le bénéfice du doute."

GOODYEAR SUR LES CHAPEAUX DE ROUE

Sur le front des valeurs, le câblo-opérateur Time Warner Cable a bondi de 7,02% à 144,81 dollars en réaction à une offre d'achat de 45,2 milliards de dollars de son concurrent Comcast. L'offre amicale, tout en actions, valorise le titre à 158,82 dollars et aura pour effet de combiner les deux leaders du secteur aux Etats-Unis.

Comcast a cédé 4,12% et Charter Communications, le numéro quatre américain qui avait aussi des vues sur TWC, a rétrogradé de 6,30%.

Goodyear Tire & Rubber s'est également distingué avec un bond de 11,46% à 26,94 dollars. Le fabricant de pneus a publié des profits trimestriels meilleurs que prévu, confirmé ses perspectives pour la période 2014-2016 et annoncé avoir financé entièrement son plan de retraites.

Le compartiment des aurifères, à l'instar de Barrick Gold (+5,90%) ou de Royal Gold (+4,21%), a bénéficié de la poussée du cours de l'or qui a atteint le seuil des 1.300 dollars l'once pour la première fois depuis le 8 novembre.

Facebook a soutenu le Nasdaq avec un gain de 4,47%.

A la baisse, Cisco a pesé sur les trois grands indices en début de séance mais a ensuite réduit ses pertes, terminant finalement en repli de 2,54% à 22,27 dollars. L'équipementier des réseaux a pâti de sa prévision d'une baisse de 6 à 8% de son chiffre d'affaires sur le trimestre en cours.

Whole Foods Market, la plus grande chaîne de supermarchés bio aux Etats-Unis, a perdu 7,21% après avoir réduit mercredi soir ses prévisions de chiffre d'affaires 2014 pour la deuxième fois en trois mois.

PepsiCo a reculé de son côté de 2,21%, le groupe ayant rejeté une proposition de l'investisseur activiste Nelson Peltz visant à scinder ses activités - déficitaires - de boissons en Amérique du Nord.

Chuck Mikolajczak et Ryan Vlastelica, Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant