Wall Street finit en hausse, la Fed fait moins peur

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en hausse jeudi, poursuivant son rebond pour la troisième séance d'affilée, après la publication d'une série de bons indicateurs américains et dans la conviction croissante que les programmes de soutien à la croissance des grandes banques centrales resteront en place pour le moment.

Les investisseurs ont été rassurés en cours de séance par les propos de William Dudley, président de la Réserve fédérale de New York, laissant clairement entendre que le calendrier indicatif évoqué pour le dénouement progressif du programme d'assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale américaine n'avait pas un caractère contraignant.

La Fed pourrait ainsi maintenir le rythme actuel de ses rachats d'actifs pendant une période prolongée si la croissance économique américaine est moins soutenue que prévu, a prévenu William Dudley, un proche du président de la Fed Ben Bernanke.

Une série de statistiques globalement favorables ont également aidé l'indice S&P 500 a reprendre 2,6% en trois jours.

Les inscriptions au chômage ont diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, même si leur baisse a été moins importante que prévu , les dépenses de consommation des ménages américains sont reparties à la hausse en mai et les promesses de ventes immobilières ont enregistré un gain supérieur aux attentes sur la même période.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 114,35 points, soit 0,77%, à 15.024,49. Le S&P-500, plus large, a pris 9,94 points, soit 0,62%, à 1.613,20 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 25,64 points (+0,76%) à 3.401,86 points.

Les marchés sont extrêmement volatils depuis la confirmation la semaine dernière par le président de la Fed Ben Bernanke que la banque centrale américaine pourrait commencer plus tôt que prévu à ralentir le rythme de ses injections de liquidités, qui ont très largement alimenté le récent "rally" boursier.

L'indice S&P affiche encore un gain de plus de 13% depuis le début de l'année, malgré une correction de l'ordre de 5% en quatre séances juste après les déclarations de Ben Bernanke.

"Il semble que la Fed ait été surprise par l'impact des déclarations de Bernanke sur les marchés (...) Du coup, elle tente d'apaiser les craintes", estime Nick Sargen, responsable de l'investissement chez Fort Washington Investment Advisors.

Au niveau des valeurs, le titre Clearwire a perdu 2,06% à 4,985 dollars, après le renoncement de Dish à son offre sur le fournisseur de services télécoms après que Sprint Nextel a relevé la sienne . L'action Dish gagne de son côté 3,08% à 41,44 dollars.

Juliette Rouillon pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant