Wall Street finit en hausse grâce aux valeurs biotechnologiques

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Abhiram Nandakumar

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a clôturé en légère hausse lundi, le rebond des valeurs de biotechnologies ayant compensé l'impact de résultats de sociétés jugés décevants et celui du recul des cours du pétrole.

L'indice Dow Jones a pris 14,57 points, soit 0,08%, à 17.230,54. Le Standard & Poor's-500 a progressé de 0,55 point (+0,03%) à 2.033,66 et le Nasdaq Composite a gagné 18,78 points (+0,38%) à 4.905,47.

Le Dow et le S&P ont passé une bonne partie de la séance dans le rouge avant de passer en territoire positif grâce entre autres à la progression du secteur de la santé, soutenu par les "biotechs", dont l'indice de référence sur le Nasdaq s'est adjugé 0,57%.

Cette hausse a relégué au second plan la faiblesse du secteur de l'énergie, qui a cédé 1,93% en réaction à la forte baisse (-3,69%) du cours du baril de Brent, fragilisé par les inquiétudes liées à la demande chinoise et aux progrès de l'accord sur le nucléaire iranien, qui pourrait permettre la reprise des exportations de Téhéran.

Le PIB de la Chine n'a augmenté que de 6,9% sur un an au troisième trimestre selon les données officielles publiées lundi, le chiffre le plus faible publié par Pékin depuis 2009.

Avant cette publication, le président et le Premier ministre chinois avaient reconnu dimanche des inquiétudes sur l'économie.

Exxon Mobil (-1,81%) et Chevron (-1,38%) figurent parmi les principaux contributeurs à la baisse du Dow Jones.

MORGAN STANLEY SANCTIONNÉE APRÈS SES RÉSULTATS

Egalement mal orientée, l'action Morgan Stanley a cédé 4,8% en clôture après avoir perdu jusqu'à 6,9% en réaction à la publication de ses comptes trimestriels, marqués par une baisse de ses profits pour le deuxième trimestre consécutif.

Parmi les autres sociétés du S&P-500 ayant publié ce lundi, le parapétrolier américain a perdu 1,19%.

Les prochaines séances seront marquées par une accélération des publications de résultats. Les analystes financiers s'attendent en moyenne à un recul de 3,9% sur des bénéfices du S&P-500 pour la période juillet-septembre, selon les données Thomson Reuters.

"Les gens se préparent à un déluge de résultats", explique Peter Tuz, président de Chase Investment Counsel. "Il y a eu suffisamment de prévisions négatives pour les rendre sceptiques sur l'orientation du marché."

Dans l'actualité des fusions-acquisitions, le fabricant de semi-conducteurs PMC-Sierra a pris 14,55% après avoir reçu une offre de rachat de Microsemi (-5,43%) le valorisant 2,4 milliards de dollars.

Mais la performance la plus spectaculaire du jour revient à Weight Watchers, dont le cours s'est envolé de 105% après l'annonce de l'acquisition de 10% du capital par l'animatrice et productrice de télévision Oprah Winfrey, qui entrera au conseil d'administration.

(Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant