Wall Street finit en hausse grâce à l'activité manufacturière

le
1
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini la première séance du deuxième trimestre en hausse, l'indice S&P 500 touchant même dans la journée un nouveau plus haut de quatre ans, des indices manufacturiers américains et chinois meilleurs que prévu effaçant de piètres données macro-économiques en provenance d'Europe.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,40%, soit 52,45 points, à 13.264,49. Le S&P-500, plus large, a pris 10,43 points, soit 0,74%, à 1.418,90. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 28,13 points (+0,91%) à 3.119,70.

L'indice ISM des directeurs d'achats du secteur manufacturier s'est établi à 53,4 contre 52,4 en février et 54,1 en janvier, alors que les économistes interrogés par Reuters l'anticipaient à 53,0.

Ce baromètre de l'activité manufacturière aux Etats-Unis était attendu nerveusement par les investisseurs après celui de la Chine, au plus haut depuis 11 mois, et ceux de la zone euro, qui marquent une contraction accélérée du secteur et confortent les craintes d'une récession de l'autre côté de l'Atlantique.

Les données américaines et chinoises ont porté le secteur énergétique et celui lié aux matières premières, l'indice regroupant les valeurs du premier ayant pris 0,92% et celui du second 1,38%.

"Les intervenants sur le marché essaient de nous dire que l'économie américaine a franchi un cap, qu'elle est aujourd'hui en nette croissance, surtout en comparaison de l'Europe et de certaines parties de l'Asie", a déclaré Ken Polcari, directeur général chez ICAP Equities.

Sur le premier trimestre 2012, le S&P 500 a progressé de 12%, soit son meilleur début d'année depuis 1998 et sa meilleure performance trimestrielle depuis le troisième trimestre 2009.

La semaine boursière sera écourtée avec la fermeture des marchés actions lors du Vendredi saint, ce qui pourrait se traduire par une volatilité accrue dans les jours à venir.

Du côté des valeurs, le titre Avon Products a bondi de 17,25% à 22,70 dollars après une offre du groupe américain de cosmétiques Coty, rejetée par le spécialiste de la vente directe de produits de beauté affaibli par le déclin de ses ventes et une enquête pour corruption.

L'action Illumina a terminé en baisse de 2,36% à 51,37 dollars après que le spécialiste américain du séquençage de gènes a rejeté l'offre de rachat améliorée du groupe suisse Roche.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marshaka le lundi 2 avr 2012 à 22:18

    Et aussi grâce aux chiffres catastrophiques de l'immobilier américain