Wall Street finit en hausse de 0,52%, soutenue par les défensives

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse mardi, portée par les valeurs défensives, signe que les fonds qui alimentent la Bourse sont placés par des investisseurs circonspects soucieux de maximiser leurs gains.

L'indice S&P-500 est bien parti pour enregistrer sa meilleure performance mensuelle depuis octobre 2011, les investisseurs ayant investi 55 milliards de dollars dans des FCP et des fonds indiciels en janvier, un flux mensuel sans précédent.

L'indice Dow Jones a pris 72,49 points (0,52%) à 13.954,42 points. Le S&P-500 a gagné 7,66 points (0,51%) à 1.507,84 points. Le Nasdaq Composite a perdu 0,64 point (0,02%) à 3.153,66 points.

Parmi les défensives -des valeurs relativement immunisées contre les fluctuations économiques- à s'être distinguées, le laboratoire Pfizer a gagné 3,2% à 27,7 dollars.

Pfizer a annoncé ce mardi un bénéfice meilleur qu'attendu au quatrième trimestre, soutenu par un rebond des ventes dans les économies émergentes, mais il préfère rester prudent pour 2013 et a livré des prévisions inférieures aux attentes.

Le S&P-500 évolue un peu au-dessus de 1.500 points et les analystes y voient une épreuve de vérité pour l'indice, au terme de laquelle soit il poursuivra son chemin haussier, soit il ne parviendra pas à confirmer sa percée et sera mûr pour une retraite.

"Les cycliques évoluent bien et on observe maintenant un équilibre avec certaines des défensives. Beaucoup de managers en font un procédé d'arbitrage interne dans leurs portefeuilles d'actions", a dit Quincy Crosby (Prudential Financial).

Elle ajoute que le marché est prudent dans l'attente des déclarations de la Réserve fédérale mercredi, au terme de sa réunion de deux jours.

AMAZON RECULE PUIS REMONTE

Une "saison" des résultats qui a démarré fort explique pour l'essentiel la bonne tenue de la Bourse mais les comptes publiés mardi ont été mitigé. Si Pfizer a monté, Ford Motor en revanche a reculé, de 4,64% à 13,14 dollars.

Ford Motor a annoncé des résultats du quatrième trimestre supérieurs aux attentes à la faveur de la bonne tenue de ses activités en Amérique du Nord mais le deuxième constructeur automobile américain s'attend à ce que ses pertes s'aggravent en Europe cette année.

Des données de Thomson Reuters montrent que sur 174 sociétés de l'indice S&P-500 qui ont publié leurs comptes, 68,4% ont dépassé le consensus, ce qui est supérieur aux quatre précédents trimestres et à la moyenne depuis 1994.

Le Nasdaq a un temps subi l'effet négatif des perspectives décevantes livrées par Seagate Technology et par BMC Software avant de se stabiliser. Seagate a perdu 9,4% et BMC 6,23%.

Amazon, qui a publié après la clôture, a lui aussi pesé sur le Nasdaq, perdant 5,68% en clôture mais progressant de plus de 7% en après-Bourse après avoir annoncé un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 22%.

Aux indicateurs, la confiance du consommateur américain a fortement reculé en janvier pour toucher son niveau le plus bas depuis novembre 2011, sous le coup d'inquiétudes concernant la situation économique et les perspectives financières personnelles.

Les prix des maisons individuelles ont eux augmenté à un rythme conforme aux attentes en novembre, renforçant le sentiment que le marché immobilier américain s'améliore.

Rodrigo Campos, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant