Wall Street finit en hausse avec Microsoft et Procter

le
0

* Le Dow a gagné 0,76%, le S&P-500 0,71%, le Nasdaq 0,69% * La hausse de Microsoft a compensé la chute d'Amazon * Procter en vedette avec la scission annoncée de Duracell * Ebola fait un peu moins peur * Meilleure semaine depuis janvier 2013 pour le S&P-500 par Chuck Mikolajczak NEW YORK, 24 octobre (Reuters) - La Bourse de New York a terminé dans le vert vendredi, soutenue par la progression de Microsoft et de Procter & Gamble après leurs résultats tandis que la peur d'une propagation du virus Ebola aux Etats-Unis refluait, et elle affiche sur la semaine sa meilleure performance en près de deux ans. L'indice Dow Jones .DJI des 30 principales valeurs vedettes de la cote a gagné 127,51 points, soit 0,76%, à 16.805,41. Le Standard & Poor's-500 .SPX , plus large et principale référence de nombreux investisseurs, a pris 13,76 points (+0,71%) à 1.964,58 et le Nasdaq Composite .IXIC , à forte composante technologique, a progressé de 30,92 points (+0,69%) à 4.483,72. Microsoft MSFT.O s'est adjugé 2,47%, la plus forte hausse du Dow, après avoir publié jeudi soir un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes sans pour autant avoir eu à sacrifier ses marges. ID:nL6N0SI6EY Au moins trois sociétés de bourse ont revu leur objectif à la hausse sur la valeur. Procter & Gamble PG.N a avancé de 2,32% après ses propres résultats, accompagnés de l'annonce de la prochaine scission de Duracell, sa filiale de piles. ID:nL6N0SJ336 Parmi les petites valeurs en vedette, Sodastream SODA.O a bondi de 15,4% après un accord avec PepsiCo PEP.N pour des tests de vente de certaines marques du géant des boissons. Mais la tendance haussière n'a pas empêché Amazon AMZN.O de chuter de 8,34% au lendemain de ses trimestriels, marqués par une lourde perte et une prévision de chiffre d'affaires jugée décevante pour la période stratégique des fêtes de fin d'année. ID:nL6N0SI6CF Ford F.N , de son côté, a cédé 4,3%. Si les résultats du groupe automobile ont dépassé les attentes, ils n'ont pas suffi à convaincre les analystes. ID:nL6N0SJ2XV TRIMESTRE PORTEUR POUR LES BÉNÉFICES Selon les données Thomson Reuters, sur 205 sociétés cotées du S&P-500 ayant publiés leurs comptes, 69,8% ont dépassé les attentes en terme de bénéfices, un ratio supérieur à la moyenne de 63% enregistrée depuis 1994 comme à celle de 67% des quatre derniers trimestres. Pour ce qui est du chiffre d'affaires, 59,8% seulement des publications ont battu le consensus, contre 61% depuis 2002 et 58% sur les quatre derniers trimestres. Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a avancé de 2,6%, le S&P-500 .SPX a repris 4,13% après quatre semaines de baisse et le Nasdaq a rebondi de 5,29%. Le S&P affiche ainsi sa meilleure performance hebdomadaire depuis début 2013, grâce entre autres aux publications de résultats. Les investisseurs continuent de surveiller l'évolution de l'épidémie de fièvre Ebola, notamment après l'annonce de l'hospitalisation à New York d'un patient revenu récemment d'Afrique de l'Ouest et les déclarations de l'Organisation mondiale de la santé sur l'accélération des travaux de développement de vaccins expérimentaux. ID:nL6N0SJ038 et ID:nL6N0SJ3LA "La gestion du dossier Ebola a redonné au marché confiance dans sa capacité à progresser et à se concentrer sur ce qui détermine réellement les cours, c'est à dire les résultats et les statistiques, et les uns comme les autres ont été très positifs", a commenté Peter Kenny, responsable de la stratégie de marché de Clearpool Group. Les ventes de logements neufs aux Etats-Unis ont atteint en septembre leur plus haut niveau depuis six ans, à 467.000 en rythme annualisé. ID:nL6N0RW3XK (Marc Angrand pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant