Wall Street finit en hausse avec les statistiques et la Grèce

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé dans le vert jeudi, l'indice S&P-500 atteignant son plus haut niveau depuis neuf mois à la faveur de statistiques encourageantes pour la reprise de l'économie américaine et d'un vent d'optimisme quant à l'issue de la crise grecque.

Le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, a fini sur un gain de 1,1% (14,81 points) à 1.358,04 points, retrouvant ses niveaux de mai 2011. Le Dow Jones a pris 0,96% (123,13 points) à 12.904,08 points, tandis que le composite du Nasdaq a avancé de 1,51% (44,02 points) à 2.959,85 points.

Les Etats-Unis ont publié dans la journée des statistiques plutôt favorables dans l'ensemble: inscriptions au chômage, mises en chantier, prix à la production et indice de la Fed de Philadelphie esquissent le tableau d'une reprise régulière de l'économie.

"On assiste à une afflux de bonnes statistiques incroyables", souligne Jim Paulsen, directeur des investissements chez Wells Capital Management. "Il est difficile de résister à l'envie de revenir sur le marché."

En outre, une résolution du dossier grec semble en bonne voie alors que la zone euro est en train de mettre la dernière main au deuxième plan d'aide à Athènes afin que les ministres des Finances puissent l'approuver lundi.

LES FINANCIÈRES EN HAUSSE MALGRÉ MOODY'S

"Les gens commencent à se dire de plus en plus que même si l'Europe continuera d'avoir des poussées de fièvre, cela ne risque pas de devenir une calamité pour l'économie mondiale", ajoute Jim Paulsen.

Les valeurs financières ont fini en hausse, effaçant leurs pertes initiales liées à la mise en garde de Moody's, qui a prévenu qu'elle pourrait abaisser les notes de crédit de 17 grandes banques mondiales et de 114 institutions financières européennes.

L'indice S&P des financières a gagné 1,6% et l'indice KBW des bancaires a pris 2,15%.

Goldman Sachs et Bank of America, toutes deux menacées de dégradation par l'agence de notation, ont fini respectivement sur des gains de 1,38% et 3,98%.

De son côté, General Motors a bondi près de 9%. Le constructeur automobile a publié jeudi un résultat inférieur aux attentes au titre du quatrième trimestre 2011 en raison de performances décevantes en Europe et en Amérique du Sud, mais les profits réalisés en Amérique du Nord et une amélioration de la situation de son fonds de retraite ont soutenu son cours de Bourse.

Rodrigo Campos et Caroline Valetkevitch, Jean Décotte pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant