Wall Street finit en hausse avec les fusions-acquisitions

le
0

* Le Dow a gagné 0,64%, le S&P 500 0,62%, le Nasdaq 0,69%

* Nouveau record en séance pour le S&P 500, le Nasdaq à un pic de 14 ans

* Les annonces de fusions-acquisitions ont dopé la cote

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 24 février (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse de plus de 0,5% lundi, le S&P 500 ayant inscrit au passage un nouveau record en séance, à la faveur d'un regain d'activité dans le domaine des fusions-acquisitions.

L'indice Dow Jones .DJI a gagné 0,64%, soit 103,84 points, à 16.207,14. Le S&P-500 .SPX , plus large, a pris 11,36 points, soit 0,62%, à 1.847,61. Le Nasdaq Composite .IXIC a avancé de son côté de 29,56 points (+0,69%) à 4.292,97.

Avec le gain de ce jour, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, revient quasiment en territoire positif depuis le début de l'année, effaçant ainsi l'accès de faiblesse qu'avait connu Wall Street entre janvier et février en raison, notamment, des turbulences qui avaient secoué les marchés émergents.

En séance, le S&P a atteint un nouveau pic historique de 1.858,71 points, détrônant ainsi le précédent record, remontant au 15 janvier, de 1.850,84. De son côté, le Nasdaq se traite à un plus haut de quelque 14 ans.

Les gains du S&P se sont accélérés après que l'indice a franchi la barre technique des 1.841 points mais l'élan haussier s'est essoufflé en toute fin de séance.

"Ceci (les 1.841 points) a, d'un point de vue technique, suscité une sorte d'engouement pour les actions", a estimé Mark Luschini, chargé des investissements chez Janney Montgomery Scott.

Ce dernier a également noté que le retour à un semblant de calme en Ukraine, où des troubles ont abouti ce week-end à la destitution du président Viktor Ianoukovitch, a encouragé la prise de risques.

S'agissant des fusions-acquisitions, RF Micro Devices

RFMD.O , fabricant de circuits intégrés radiofréquences, a annoncé son intention d'acquérir pour environ 1,6 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) son concurrent TriQuint Semiconductor TQNT.O afin de se renforcer dans les puces pour appareils portables. (voir ID:nL6N0LT2K8 )

Le titre RF Micro Devices a fini sur un bond de 21% à 7,03 dollars.

De son côté, l'enseigne américaine de prêt-à-porter masculin Men's Wearhouse MW.N a annoncé avoir relevé de plus de 10% son offre sur son concurrent Jos. A. Bank Clothiers JOSB.O , qui a rejeté ses avances jusqu'ici. ID:nL6N0LT3DI

L'action Men's Wearhouse a gagné 7,54% à 48,51 dollars et celle de Jos. A. Bank de 9,06% à 60,04 dollars.

Les assureurs santé ont pour leur part tiré parti du fait que la réduction, annoncée vendredi, des versements du gouvernement américain est moins prononcée que prévu.

Le titre Humana HUM.N a pris 10,57% à 113,69 dollars, l'action UnitedHealthGroup UNH.N 2,98% à 76,01 dollars et le titre Aetna AET.N 1,94% à 71,80 dollars.

Maintenant que Wall Street semble avoir renoué avec la hausse, des inquiétudes sur le niveau de valorisation du marché actions refont surface, d'autant plus que les derniers indicateurs macro-économiques ont plutôt été en deçà des attentes.

Ceci étant dit, nombre d'économistes attribuent ce coup de mou conjoncturel aux conditions météorologiques extrêmes subies par les Etats-Unis ces derniers mois.

Beaucoup d'intervenants espèrent que Janet Yellen confirmera cette hypothèse lorsque la présidente de la Réserve fédérale d'exprimera jeudi devant la commission bancaire du Sénat à l'occasion d'un déclaration bi-annuelle sur la politique monétaire.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant