Wall Street finit en hausse avec l'emploi et malgré Apple

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en hausse vendredi et l'indice S&P 500 a enregistré son plus haut niveau de clôture depuis cinq ans, les statistiques mensuelles de l'emploi ayant confirmé la tendance à la reprise des embauches.

L'indice Dow Jones des 30 valeurs vedettes de la cote a gagné 43,85 points, soit 0,33%, à 13.435,21 points. L'indice large Standard & Poor's 500 a pris 7,10 points (+0,49%) à 1.466,47 points, son meilleur niveau de clôture depuis le 31 décembre 2007, et le Nasdaq Composite a progressé de 1,09 point (+0,04%) à 3.101,66 points.

Le marché est parvenu à finir dans le vert malgré le net recul d'Apple, qui poursuit le mouvement de repli à l'oeuvre depuis plusieurs mois déjà.

Le rythme des créations d'emploi aux Etats-Unis a légèrement ralenti en décembre, à 155.000 contre 162.000 (révisé) en novembre, selon les statistiques publiées peu avant l'ouverture par le département du Travail. Le taux de chômage, lui, est resté inchangé à 7,8%.

A ces chiffres globalement rassurants sur l'évolution du marché du travail est venue s'ajouter la hausse de l'indice ISM d'activité dans le secteur des services à 56,1 en décembre, son plus haut niveau depuis dix mois, grâce entre autres à l'augmentation des nouveaux contrats.

"Il semble que l'économie, sans casser la baraque, se porte plutôt bien : la croissance est là et le mur budgétaire ne semble pas avoir trop pesé sur l'emploi en décembre", a commenté Paul Mendelsohn, responsable de la stratégie d'investissement de Windham Financial Services.

LE S&P A PRIS 4,57% SUR LA SEMAINE

Sur l'ensemble de la semaine, pourtant écourtée par le Nouvel An mardi, le Dow a gagné 3,84%, le S&P 500 4,57%, sa meilleure performance depuis décembre 2011, et le Nasdaq 4,78%. Tous trois enregistrent ainsi leur meilleure performance hebdomadaire depuis plus d'un an.

La majeure partie de la progression de la semaine s'explique par l'impact de l'accord conclu à Washington pour éviter le "mur budgétaire".

Apple a toutefois pesé sur la tendance ce vendredi, le titre cédant 2,78%. Aux prises de bénéfices, qui alimentent régulièrement la baisse de la valeur depuis plusieurs mois déjà, s'est ajoutée une étude du cabinet spécialisé Strategy Analytics soulignant les risques de voir le groupe à la pomme perdre du terrain face à son grand concurrent Samsung sur le marché des "smartphones" cette année.

A la hausse, le laboratoire pharmaceutique Eli Lilly a gagné 3,7% après avoir présenté des prévisions de bénéfices pour 2013 supérieurs au consensus des estimations d'analystes.

Le fabricant d'engrais Mosaic a quant à lui pris 3,26% après la publication de résultats trimestriels meilleurs qu'attendu. Dans son sillage, l'indice S&P des matériaux et ressources de base a progressé de 1,18%.

Le distributeur de produits alimentaires et pharmaceutiques Supervalu a quant à lui bondi de 13,5% après un article du Wall Street Journal évoquant un rachat possible de certaines de ses activités par le groupe de capital-investissement Cerberus.

Chuck Mikolajczak, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant