Wall Street finit en hausse avant la BCE

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en légère hausse mercredi, à l'issue d'une séance volatile, les investisseurs cherchant à digérer les informations de presse selon lesquelles la Banque centrale européenne (BCE) pourrait annoncer un plan de rachats de dettes de 600 milliards d'euros lors de sa réunion jeudi.

La baisse d'IBM, qui a annoncé des perspectives moroses pour 2015, et de Microsoft, qui a annoncé que la prochaine version de Windows 10 serait proposée gratuitement à certains utilisateurs, ont limité les gains du jour.

L'indice Dow Jones a pris 39,05 points, soit 0,22%, à 17.554,28 points. Le S&P-500, plus large, a gagné 9,57 points, soit 0,47%, à 2.032,12 points. Le Nasdaq Composite a avancé de 12,58 points (+0,27%) à 4.667,42 points.

Le directoire de la BCE a proposé un programme d'achats d'obligations de 50 milliards d'euros par mois à compter de mars, a déclaré une source de la zone euro.

Reuters n'a pu confirmer les informations d'autres médias sur la durée de ce programme. Selon le Wall Street Journal, il durerait un an au minimum tandis que Bloomberg rapporte qu'il durerait jusqu'à la fin de 2016.

La BCE, qui s'exprimera jeudi à l'issue de son habituelle réunion mensuelle de politique monétaire, s'est refusée à tout commentaire sur ces différentes informations.

Au rythme de 50 milliards d'euros mensuels pendant un an, le montant de ce plan d'assouplissement quantitatif (QE) atteindrait 600 milliards au total, ce que prévoient en moyenne les analystes interrogés par Reuters.

Les intervenants attendaient un programme plus important pour combattre le risque de déflation et le ralentissement de la croissance en zone euro.

"La rumeur sur la BCE a été très importante. La perception du marché est que (Mario) Draghi (président de la BCE) va décevoir demain en ce qui concerne l'ampleur" du programme, dit Phil Orlando, responsable de la stratégie sur les marchés d'actions chez Federated Investors à New York.

Sur le plan macroéconomique, le nombre des mises en chantier de logements a augmenté plus que prévu en décembre (+4,4%) aux Etats-Unis, porté par le boom des logements individuels qui ont atteint leur niveau le plus élevé en six ans et demi, signe d'un redressement du marché immobilier.

Les investisseurs ont aussi digéré le discours de Barack Obama sur l'état de l'Union, appelant à des hausses d'impôts pour les plus hauts revenus.

Sur le marché pétrolier, le Brent de la mer du Nord a regagné un peu terrain (+1,56% à 48,74 dollars le baril) après avoir enregistré la veille une chute de près de 5%. Dans son sillage, ExxonMobil a progressé de 0,86%.

Sur le plan sectoriel, tous les indices du S&P-500 ont fini dans le vert, l'énergie en tête (+1,83%).

IBM a cédé 3,1% après une prévision de bénéfice 2015 et un chiffre d'affaires trimestriel inférieurs aux attentes, signe que le leader mondial de l'informatique souffre de la faiblesse de la demande de serveurs et de produits.

Microsoft a perdu 1% après avoir annoncé que la prochaine version de son système d'exploitation Windows 10 serait proposée gratuitement à certains utilisateurs de Windows et Windows Phone. Cette annonce marque un changement pour le groupe de Redmond dont le modèle économique repose essentiellement sur la vente de licences aux utilisateurs.

Le groupe de télévision et de vidéo à la demande Netflix s'est envolé de 17,34% après avoir annoncé 4,3 millions d'abonnés dans le monde sur les trois derniers mois de 2014, un chiffre supérieur à sa propre prévision.

Qualcomm a abandonné 1,23%. Après des tests peu concluants, Samsung Electronics a décidé de se passer des puces Snapdragon 810 du fondeur américain sur son prochain Galaxy S.

Le titre du courtier en devises FXCM a rebondi de 45,63% au lendemain de son effondrement de 87% consécutif à l'annonce de lourdes pertes liées à la décision de la Banque nationale suisse d'abandonner le cours plancher du franc.

(Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant