Wall Street finit en hausse après les minutes de la Fed

le
0
WALL STREET PORTÉ PAR LA RÉUNION DE POLITIQUE MONÉTAIRE DE LA FED
WALL STREET PORTÉ PAR LA RÉUNION DE POLITIQUE MONÉTAIRE DE LA FED

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé en hausse mercredi, effaçant l'intégralité de leurs pertes de la veille, l'optimisme l'ayant emporté après la publication du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale qui s'est avéré conforme à ce qu'attendaient les investisseurs.

Ces "minutes" ont montré que le personnel de la Fed avait présenté plusieurs pistes pour relever les taux d'intérêt à court terme mais elles précisent bien qu'il ne s'agissait là que d'une "planification prudente" et qu'aucun relèvement de taux n'est susceptible d'intervenir dans l'immédiat.

"Les minutes sont conformes à ce que nous attendions, c'est à dire que nous percevons un rebond de la croissance, mais pas à un point tel que l'économie paraisse extrêmement robuste", a commenté Robert Pavlik, stratège marché en chef chez Banyan Partners LLC à New York.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a pris 0,97%, 157,75 points, à 16.533,06, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, s'est adjugé 0,81%, 15,20 points, à 1.888,03 et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a gagné 0,85%, 34,64 points, à 4.131,53.

Les dix sous-indices du S&P 500 ont terminé dans le vert.

Aux valeurs, la distribution s'est retrouvée au centre de l'intérêt des investisseurs, comme en témoigne l'envolée de 9,14% signée par le bijoutier Tiffany & Co, deuxième plus forte hausse du S&P 500, après le relèvement de ses prévisions annuelles.

Netflix a fini en hausse de 5,09%, les investisseurs saluant l'annonce d'un lancement de la plate-forme américaine de vidéo en ligne par abonnement dans six pays européens, dont la France, d'ici la fin 2014.

Alors que la saison des résultats touche à sa fin, des données Thomson Reuters montrent que jusqu'à mercredi, sur les 478 sociétés du S&P 500 ayant fait part de leurs trimestriels, 68,2% ont dépassé les attentes, un niveau bien supérieur à la moyenne de 63% enregistrée depuis 1994 et meilleure que la moyenne de 66% des quatre derniers trimestres.

(Angela Moon, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant