Wall Street finit en hausse après les créations d'emplois

le
0

* Le Dow a gagné 1,08%, le S&P 500 1,34%, le Nasdaq 1,60%

* Chiffres de l'emploi nettement meilleurs que prévu

* Disney prend 2,13% après des résultats supérieurs aux attentes

* Sur la semaine, le Dow a pris 0,9%, le S&P 0,5%, le Nasdaq a cédé 0,1%

par Rodrigo Campos

NEW YORK, 8 novembre (Reuters) - Wall Street a terminé en net rebond vendredi, après ses pertes de la veille, l'annonce de créations d'emplois supérieures aux attentes le mois dernier confortant le scénario d'une reprise vigoureuse de la croissance de la première économie mondiale.

L'économie américaine a créé plus d'emplois qu'attendu en octobre, ce qui laisse penser que le blocage budgétaire à Washington, notamment à l'origine d'un arrêt temporaire d'une partie des services fédéraux, a moins affecté qu'attendu l'activité économique. Le département du Travail a recensé vendredi 204.000 créations de postes non agricoles le mois dernier alors que les économistes interrogés par Reuters en anticipaient en moyenne 125.000. (voir: ID:nL5N0IT2UP )

L'indice Dow Jones .DJI a gagné 167,80 points, soit 1,08%, à 15.761,78 points. Le S&P-500 .SPX , plus large, a pris 23,46 points, soit 1,34%, à 1.770,61. Le Nasdaq Composite .IXIC a avancé de son côté de 61,9 points (+1,60%) à 3.919,233 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a gagné 0,9% et le S&P 0,5%, en hausse pour leur cinquième semaine d'affilée, tandis que le Nasdaq a reculé de 0,1%.

Le marché avait débuté sur une note de prudence, dans une première réaction à ces chiffres de l'emploi qui sont de bon augure pour la croissance, mais qui nourrissent les craintes d'une diminution du soutien de la Réserve fédérale aux marchés.

Par la suite, les intervenants ont considéré que - au-delà du risque de réduction du rythme des achats d'actifs de la Fed - l'amélioration de la conjoncture est favorable aux actions.

"La première partie de l'équation pour que la Fed réduise ses achats est une amélioration de l'économie. Si les sociétés se portent bien et que la demande est forte, il n'y a pas besoin d'avoir des taux à zéro sur le marché monétaire pour que les Bourses soient bien orientées", note Eric Kuby, responsable de l'investissement de North Star Investment Management à Chicago.

"La plupart des intervenants pensent que dans les deux années à venir, le rendement à 10 ans remontera vers des niveaux situées entre 3 et 4% et un marché qui se traite à 17 fois les résultats reste bon marché, dans ce contexte", ajoute Eric Kuby.

LES FINANCIÈRES BIEN ORIENTÉES

Le ratio cours/résultats (PER) se situe à 16,2, selon les données de Thomson Reuters, et le PER prospectif est à 14,8.

Le bon indicateur de l'emploi a pesé en revanche sur les obligations du Trésor, portant le rendement des titres à 10 ans

US10YT=RR à son plus haut niveau depuis le 9 septembre.

Les valeurs financières .SPSY ont mené la hausse avec un gain de 2,28%, après une baisse du secteur de 1% jeudi, dans la conviction qu'une hausse des taux sera favorable aux résultats.

JPMorgan Chase JPM.N a pris 4,47%, Wells Fargo WFC.N 2,4%, Bank of America BAC.N 3,77% et Citigroup C.N 3,29%.

Une hausse des taux aux Etats-Unis entraînerait en revanche une baisse des crédits immobiliers, cette perspective ayant pesé sur le secteur de la construction de logements.

Ailleurs, Walt Disney DIS.N , l'une des 30 valeurs de l'indice Dow Jones, a progressé de 2,13% au lendemain de ses résultats trimestriels. ID:nL5N0IS62U

Le groupe de prêt-à-porter Gap GPS.N a bondi de 9,75% au lendemain de l'annonce d'une hausse de 4% de ses ventes à magasins comparables en octobre, nettement plus que prévu.

Le titre du site de microblogging Twitter TWTR.N (-7,24%) a cédé une petite partie de ses gains de près de 73% la veille, lors de son premier jour de cotation.

Les autres indicateurs américains publiés vendredi ont été moins encourageants: les dépenses de consommation n'ont que légèrement augmenté aux Etats-Unis en septembre, les ménages augmentant leur épargne, et l'inflation est restée inférieure à l'objectif de la Réserve fédérale. ID:nL5N0IT2H8

De même, le moral des ménages a subi en novembre une dégradation inattendue, qui l'a ramené à son plus bas niveau en près de deux ans. ID:nL5N0IT2ZQ

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant