Wall Street finit en forte baisse avec Wal-Mart et Cisco

le
0

(Actualisé avec précisions sur le volume et sur l'indice Vix)

NEW YORK, 15 août (Reuters) - Wall Street a fini en nette baisse jeudi, sous le coup de résultats décevants de Wal-Mart

WMT.N et de Cisco Systems CSCO.O et en réaction aux indicateurs économiques du jour qui plaident en faveur d'un début rapide du dénouement du programme d'assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles .DJI a lâché 225,47 points ou 1,47% à 15.112,19 et le S&P-500 .SPX , plus large, a régressé de 24,07 points (1,43%) à 1.661,32, ce qui porte son recul à 1,8% depuis le début de la semaine.

Le Nasdaq Composite .IXIC a reculé de son côté de 63,16 points, soit 1,72%, à 3.606,12 points.

La Bourse de New York subit ainsi sa plus forte baisse depuis le 20 juin mais les intervenants se refusent pour autant à parler de panique même si les volumes sont remontés par rapport aux jours précédents.

"C'est une baisse importante mais on ne peut pas parler d'un mouvement de panique compte tenu de l'avance qu'on avait prise cette année", déclare J.J. Kinahan, stratège chez TD Ameritrade à Chicago, en notant que l'indice CBOE de la volatilité .VIX - baromètre de la peur à Wall Street - a certes bondi de près de 13% mais en restant sous le seuil important des 15 points.

L'indice s'inscrivait à 14,73 à la clôture, au plus haut depuis le 8 juillet.

En plus des annonces décevantes de Wal-Mart et Cisco, la batterie de statistiques américaines publiées en début de journée, avec un plus bas de près de six ans des inscriptions hebdomadaires et la hausse la plus marquée de l'inflation depuis février, a renforcé les craintes d'un dénouement imminent des mesures de soutien de la Réserve fédérale à l'économie. (voir

ID:nL6N0GG2RA

Les rachats d'obligations et de titres hypothécaires de la Fed, au rythme de 85 milliards de dollars par mois, ont maintenu les taux d'intérêt bas et renforcé ainsi l'attractivité des marchés boursiers, mais les économistes s'attendent maintenant à ce que la banque centrale commence à lever le pied dès le mois de septembre. ID:nL6N0GF2W3 ]

Dans cette perspective, les rendements des obligations américaines ont atteint jeudi des plus hauts de deux ans, prenant les investisseurs de court.

Quelque 6,4 milliards d'actions ont changé de mains, un volume supérieur à la moyenne qui est de 6,3 milliards de titres depuis le début de l'année. Les valeurs en baisse ont été au nombre de 2.611 sur le NYSE pour 452 en hausse, et sur le Nasdaq la proportion a été de 2.068 pour 478.

WAL-MART ET CISCO DÉÇOIVENT

Wal-Mart a tiré le Dow vers le bas avec un recul 2,6% à 74,41 dollars. Le numéro un mondial de la distribution a publié des ventes décevantes à magasins comparables et son chiffre d'affaires de la période mai-juillet a manqué le consensus pour le cinquième trimestre consécutif, ce qui l'a amené à revoir en baisse ses prévisions de résultats annuels. ID:nL6N0GG1SX

"Les résultats de Wal-Mart sont en soi un indicateur macro-économique", commente Nicholas Colas, stratège chez ConvergEx Group à New York. "Or ils nous disent que les dépenses de consommation ne sont pas encore très vigoureuses à cause de l'inflation qui augmente, des salaires qui ne suivent pas et du chômage qui reste élevé."

Cisco, également composante du Dow, a plombé le secteur technologique en chutant de 7,2% à 24,49 dollars. Le premier fabricant mondial d'équipements pour réseaux a fait état de perspectives plus que prudentes pour les prochains trimestres et annoncé la suppression de 4.000 postes, soit 5% de ses effectifs. ID:nL6N0GF4EV

Dans la foulée, ses concurrents plus petits Ciena CIEN.O et F5 Networks FFIV.O ont cédé 5,7% et 3,5% respectivement.

Parmi d'autres baisses notables, le groupe de médias Gannett Co GCI.N a perdu 5,1% après l'annonce que Berkshire Hathaway

BRKa.N , la société d'investissement du milliardaire Warren Buffett, a vendu ses parts dans la société.

A la hausse, les constructeurs de maisons ont profité du dernier indice NAHB/Wells Fargo qui a dénoté un moral des promoteurs américains au plus haut depuis huit ans en août

ID:nL6N0GG2B7 . KB Home KBH.N , D.R. Horton DHI.N , PulteGroup PHM.N et Lennar LEN.N ont tous pris dans les 5%.

Dans le secteur de la distribution malmené par Wal-Mart, Kohl's KSS.N (5,23%) s'est distingué après de bons chiffres de ventes et J.C. Penney JCP.N (+5,5%) a aussi tiré son épingle du jeu, le financier George Soros s'étant renforcé au capital de la chaîne de grands magasins en cours de restructuration.

Le fabricant de cosmétiques Estée Lauder EL.N , également en vue, a gagné 3,4% après l'annonce d'un bénéfice trimestriel en hausse de 84%. ID:nL6N0GG2GI

(Havovi Cooper et Angela Moon, Véronique Tison pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant