Wall Street finit en baisse pour la 5e séance d'affilée

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en baisse pour la cinquième séance consécutive mardi après des indicateurs suggérant un ralentissement de la croissance américaine fin 2014, qui s'ajoutent à l'impact de la baisse ininterrompue du prix du pétrole.

L'indice Dow Jones, qui regroupe 30 valeurs vedettes de la cote a perdu 130,01 points, soit 0,74%, à 17.371,64 points. Le Standard & Poor's-500, plus large et principale référence de nombreux investisseurs, a cédé 17,97 points (-0,89%) à 2.002,61 points et le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a reculé de 59,84 points (-1,29%) à 4.592,74 points.

Le S&P-500 est tombé en séance sous la barre des 2.000 points pour la première fois depuis le 17 décembre, perdant brièvement jusqu'à 1,4%. Il n'avait pas enregistré cinq clôtures dans le rouge d'affilée depuis 2013.

Lundi, Wall Street avait connu sa pire séance depuis début octobre, le S&P-500 cédant 1,83% avec la chute des valeurs de l'énergie dans le sillage des cours du pétrole.

Mardi, des signaux économiques mitigés se sont ajoutés à la chute du baril: les indices PMI Markit et ISM ont reculé en décembre et les commandes à l'industrie affichent pour novembre leur quatrième mois consécutif de baisse.

Sur le marché pétrolier, le Brent a subi une quatrième journée consécutive de baisse, abandonnant 2,01 dollars à 51,10 dollars le baril tandis que le brut léger américain (WTI) cédait 2,11 dollars (-4,11%) à 47,93 dollars après avoir touché en séance 47,58 dollars, son plus bas niveau depuis avril 2009.

L'indice sectoriel S&P de l'énergie a abandonné 1,31% et parmi les valeurs qui le composent, Southwestern Energy a perdu 5%, l'un des reculs les plus marqués au sein du S&P-500, les analystes continuant de revoir à la baisse recommandations et objectifs de cours sur le secteur.

A la hausse, AOL a gagné 3,38% après les informations de presse selon lesquelles l'opérateur de télécommunications Verizon a approché le spécialiste d'internet en vue d'une éventuelle acquisition. Verizon, dont le directeur général a exclu tout rachat important, a gagné 1%.

Le laboratoire de biotechnologies CytRx a pris 15,8% en réaction à la publication de résultats préliminaires d'essais cliniques montrant l'efficacité d'un traitement expérimental du cancer du cerveau.

(Ryan Vlastelica et Caroline Valetkevitch, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant