Wall Street finit en baisse, les ventes automobiles inquiètent

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse mardi, chacun des trois grands indices ayant accusé sa plus forte baisse depuis environ un mois, dans un marché déstabilisé par des indicateurs économiques mitigés et des ventes automobiles plus faibles que prévu.

L'indice Dow Jones a perdu 90,74 points, soit 0,49%, à 18.313,77 points. Le S&P-500, plus large, a cédé 13,81 points, soit 0,64%, à 2.157,03. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 46,46 points (-0,90%) à 5.137,73 points.

Les valeurs américaines s'inscrivent aussi dans le sillage des marchés asiatiques et européens, l'approbation par le gouvernement japonais d'un plan de relance de 118 de 13.500 milliards de yens (118 milliards d'euros) n'ayant pas réussi à déclencher l'enthousiasme des investisseurs.

"Nous sommes dans un environnement marqué par des signaux mitigés, des discordances et les marchés sont dominés par un manque de thèmes porteurs, par les difficultés des banques européennes et par la faiblesse des cours du pétrole", dit Andre Bakhos chez Janlyn Capital.

"Il est temps de prendre quelques profits sur les marchés."

Sur le plan macroéconomique, les ménages américains ont dépensé plus que prévu en juin, mais leurs revenus ont connu une hausse limitée à 0,2%, inférieure aux attentes.

Ford et General Motors ont cédé respectivement 4,33% à 11,94 dollars et 4,38% 29,93 dollars. Les deux leaders du secteur automobile aux Etats-Unis ont annoncé des ventes en léger repli, plus faibles que prévu, en juillet.

L'indice S&P des biens de consommation non-essentiels a perdu 1,46%, plus forte baisse sectorielle.

Pfizer a reculé de 2,47% à 36,39 dollars. Le premier groupe pharmaceutique américain a publié des résultats légèrement meilleurs que prévu, grâce à la bonne tenue des ventes de médicaments génériques, mais les investisseurs ont été déçus des performances de ses médicaments brevetés.

CVS, deuxième enseigne pharmaceutique aux Etats-Unis en nombre de points de vente, a pris en revanche 4,89% en réaction à un résultat trimestriel supérieur aux attentes en raison d'une demande soutenue pour ses prestations de services.

Le géant des biotechnologies Biogen a fait un bond de 9,37% à 330,11 dollars en réaction à une information du Wall Street Journal selon laquelle il suscite l'intérêt de groupes pharmaceutiques tels que Merck et Allergan en vue d'une éventuelle prise de contrôle.

Emerson Electric a abandonné 4,93%. Le japonais Nidec a annoncé le rachat de Leroy-Somer, la filiale de moteurs électriques et d'alternateurs industriels de la société en France, pour 1,2 milliard de dollars.

AIG et Electronic Arts publiaient leurs résultats après la clôture.

(Yashaswini Swamynathan, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant