Wall Street finit en baisse, le suspense budgétaire dure

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en baisse vendredi et ses indices phares, le Dow Jones et le Standard & Poor's 500, affichent leur première baisse hebdomadaire en quatre semaines, les inquiétudes quant à l'issue des débats au Congrès sur la dette et le budget continuant de peser sur la tendance.

L'indice Dow Jones a perdu 70,06 points, soit 0,46%, à 15.258,24. Le Standard & Poor's 500 a cédé 6,92 points (-0,41%) à 1.691,75 et le Nasdaq Composite a reculé de 5,83 points (-0,15%) à 3.781,59.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a perdu 1,25% et le S&P 500 1,06% tandis que le Nasdaq a progressé de 0,18%.

Le Sénat a adopté ce vendredi et transmis immédiatement à la Chambre des représentants un projet de loi destiné à assurer jusqu'au 15 novembre le financement des administrations fédérales, afin d'éviter leur fermeture dès mardi faute de trésorerie.

Mais les élus républicains de la Chambre ont menacé d'amender ce projet pour y inclure des dispositions controversées, notamment dans le but d'empêcher le financement pendant un an de la nouvelle loi sur l'assurance santé, l'un des textes emblématiques de l'administration Obama.

Barack Obama a déclaré que cette situation avait sans doute déjà un impact défavorable sur l'activité économique et il a mis en garde le camp républicain contre le risque d'un blocage supplémentaire sur le plafond de la dette, qui pourrait conduire à un défaut des Etats-Unis.

"Comme on se rapproche du jour où une décision doit intervenir, où quelque chose doit se passer, il y a cette crainte que, peut-être, il ne se passera rien, et on ne sait pas comment le marché réagira", explique Alan Lancz, de Alan B. Lancz & Associates. "Les gens se mettent un peu en retrait."

Les indicateurs économiques du jour ont montré une hausse de 0,2% de la consommation des ménages en août et une progression de 0,4% de leurs revenus, la plus marquée depuis six mois, mais aussi une dégradation de la confiance des ménages dans les perspectives économiques.

Parmi les valeurs en vue Nike a gagné 4,69% au lendemain de la publication de ses résultats trimestriels, marqués par un bénéfice net supérieur aux attentes.

Yahoo a pris 2,44%. Le groupe continue de profiter des développements favorables du projet d'introduction en Bourse du chinois Alibaba.

A la baisse, J.C. Penney a chuté de 13,1% après avoir revu à la baisse ses prévisions en matière de trésorerie pour la fin de l'année, ce qui suggère que le groupe de grands magasins consomme davantage de liquidités qu'attendu.

Caroline Valetkevitch; Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant